Communiqués de presse


Conjoncture dynamique de l'industrie suisse

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'industrie suisse continue de tourner à plein régime. D'après le dernier sondage d'UBS, l'activité des entreprises s'est encore améliorée au deuxième trimestre. Et l'optimisme reste de mise pour les trois prochains mois.

Les résultats du sondage trimestriel UBS de juin auprès de quelque 330 entreprises industrielles confirment que l'essor conjoncturel vigoureux s'est poursuivi au 2e trimestre 2006. Selon les estimations des participants au sondage, la dynamique a certes atteint son zénith, mais ils affichent néanmoins une confiance presque sans faille pour le 3e trimestre également.

Indicateur conjoncturel UBS à son point culminant
La vigueur de l'économie se reflète dans l'indicateur conjoncturel UBS, calculé à partir des données du sondage trimestriel auprès des entreprises industrielles et qui anticipe de manière fiable l'évolution de l'économie suisse à court terme. Baromètre de tendance du produit intérieur brut (PIB), il signale des taux de croissance annuels de 3,5% environ pour les 2e et 3e trimestres.

Hausse soutenue au 2e trimestre
Les entreprises ont fait état d'améliorations parfois sensibles au 2e trimestre pour tous les critères retenus dans le sondage UBS, en particulier au niveau de la production, des exportations et des réserves de travail. Les ventes globales ont largement progressé comme au trimestre précédent, tandis que les bénéfices, meilleurs pour la plupart, n'ont pas pu entièrement suivre le rythme du gonflement des volumes.

Besoin de personnel accru
La très forte occupation de 88,7% en moyenne des capacités techniques de production a incité 33% des entreprises interrogées à recruter du personnel supplémentaire au 2e trimestre. Seuls 21% des établissements ont dû réduire leurs effectifs. En fonction des intentions émises par les participants au sondage, le solde positif de 12% des entreprises envisageant d'accroître leur personnel pourrait même augmenter à 14% ce trimestre.

Confiance de mise
Pour le 3e trimestre, les entreprises tablent toujours sur une forte activité, mais avec tassement progressif. L'expansion des ventes et des réserves de travail va encore s'accélérer, tandis que le rythme de la production et des commandes baissera d'un cran. Les PME interrogées se montrent un peu plus réservées dans cette estimation que les grandes entreprises.

Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
(variation en % d'une année à l'autre)


Données (en %):

Interlocuteurs

Alexander Kobler

Wealth Management Research

Tel. +41 44 234 59 43

Karin Schefer

Swiss Economic Research

Tel. +41 44 234 43 94

Download