Communiqués de presse


L'indicateur UBS de la consommation à son zénith

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'indicateur UBS de la consommation est passé à 1,86 en mai, atteignant ainsi un plus haut qui remonte à avril 2002. L'indicateur prouve que la croissance de la consommation privée n'a rien perdu de sa vigueur en Suisse.

L'indicateur UBS de la consommation, recalculé chaque mois, est passé de 1,62 en avril à 1,86 en mai. Ce résultat est révélateur d'un climat toujours propice à la consommation en Suisse et confirme la thèse des économistes d'UBS selon laquelle la consommation privée restera un important moteur de la croissance.

L'indicateur UBS de la consommation est calculé à partir de cinq sous-indicateurs: les ventes de nouvelles voitures, l'évolution des affaires du commerce de détail, le nombre de nuitées à l'hôtellerie de touristes suisses, l'indice du sentiment des consommateurs ainsi que le chiffre d'affaires des cartes de crédit effectué dans les points de vente suisses par le biais d'UBS. A l'exception du moral des consommateurs, ces chiffres sont disponibles sur une base mensuelle. L'amélioration de la confiance des consommateurs a tout autant contribué à la progression de mai que le nombre de nouvelles immatriculations de voitures, qui a gagné 11,4% par rapport à l'an dernier. Parallèlement, l'évolution des affaires du commerce de détail n'a que légèrement décéléré par rapport au mois précédent.

L'indicateur UBS de la consommation est actuellement bien au-dessus de sa moyenne pluriannuelle de 1,49 et montre ainsi la solidité continue de la consommation privée. L'excellente conjoncture de l'économie suisse, qui se répercute de plus en plus manifestement sur le marché de l'emploi, a tout particulièrement contribué au bon climat de la consommation dans le pays. Compte tenu du taux très élevé d'utilisation des capacités et de l'important volume des entrées de commandes, de plus en plus d'entreprises sont amenées à créer des emplois supplémentaires. La propension à la dépense des ménages devrait donc rester élevée. Dans l'ensemble, UBS s'attend pour 2006 à une augmentation de 1,9% de la consommation privée en Suisse, soit près de 0,5 point de plus que la moyenne des dix dernières années.


Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % par rapport à la même période de l'année passée, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)

Interlocuteurs

Hans-Peter Hausheer

Economic Research

Tel. +41 44 234 67 32

Karin Schefer

Economic & Swiss Research

Tel. +41 44 234 43 94