Communiqués de presse


L'indicateur UBS de la consommation reste orienté à la hausse

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

En décembre, l'indicateur de la consommation calculé chaque mois par UBS a légèrement progressé pour la deuxième fois consécutive, signalant ainsi une poursuite de la solide croissance de la consommation privée réelle en Suisse.

L'indicateur UBS de la consommation a progressé à -0,62 en décembre après s'être établi à -0,69 en novembre. Auparavant, il avait franchi un creux passager à -0,92. Il fait ainsi ressortir une croissance solide et persistante de la consommation privée réelle en Suisse. Celle-ci n'a cessé de se raffermir depuis le début de 2005, allant même au troisième trimestre jusqu'à dépasser de 2,1% le niveau de l'année précédente. Les nouvelles immatriculations de voitures particulières, à nouveau en augmentation d'une année à l'autre, et la multiplication des nuitées de touristes suisses dans l'hôtellerie ont contribué à la hausse de l'indicateur de la consommation calculé par UBS à partir de cinq sous-indicateurs. L'indice de confiance des consommateurs, qui est également pris en considération, s'est maintenu au niveau du trimestre précédent. Par ailleurs, l'indice du moral des affaires dans le commerce de détail du Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ (certaines données faisant actuellement défaut, il a fallu recourir à des valeurs approximatives) et les chiffres d'affaires mensuels réalisés par les cartes de crédit via UBS dans les points de vente en Suisse entrent dans le calcul de l'indicateur UBS de la consommation.

En ce début de 2006, la conjoncture en Suisse se présente donc toujours sous un jour radieux. Les économistes d'UBS estiment que le dynamisme économique largement étayé est appelé à persister. Outre le secteur des exportations, qui restera sans doute le principal moteur conjoncturel, la poursuite du raffermissement de la consommation privée et la nette reprise des investissements d'équipement devraient largement contribuer à la croissance. Dans un tel contexte, la Banque nationale suisse continuera probablement pour l'instant d'imprimer une rigueur accrue à sa politique monétaire. Les économistes d'UBS s'attendent à un nouveau relèvement des taux en mars.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: évolution en % par rapport à la même période de l'année précédente, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)


Zurich / Bâle, le 24 janvier 2006
UBS