Communiqués de presse


L'indicateur UBS de la consommation continue de tendre à la hausse

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'indicateur de la consommation calculé tous les mois par UBS a légèrement progressé en novembre pour la troisième fois consécutive. Vu la robustesse de l'économie, UBS révise en hausse ses prévisions de croissance pour la Suisse.

L'indicateur UBS de la consommation a légèrement progressé en novembre, affichant une valeur de -0,71, après s'être établi à -0,73 en octobre. Auparavant, en août, il avait atteint un plancher intermédiaire de -0,86. L'indice a progressé pour la troisième fois consécutive en novembre, signalant ainsi une croissance soutenue et solide de la consommation privée réelle. Les nouvelles immatriculations de voitures, à nouveau en légère augmentation par rapport à l'année précédente, et la hausse persistante des nuitées de touristes suisses dans l'hôtellerie ont contribué à la récente augmentation de l'indicateur calculé sur la base de cinq sous-indicateurs. L'indice de confiance des consommateurs également pris en compte est demeuré au niveau du trimestre précédent. En outre, le calcul de l'indicateur UBS de consommation englobe l'indice du climat des affaires dans le commerce de détail du KOF/EPFZ (en raison de données actuellement insuffisantes, nous avons dû utiliser nos propres valeurs estimatives) ainsi que le montant mensuel des dépenses réalisées par cartes de crédit via UBS dans les points de vente en Suisse.

Après la publication, par le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco), des chiffres relatifs à la croissance du produit intérieur brut au troisième trimestre 2005, plus élevés que prévu, et aussi une nette révision à la hausse des taux de croissance des deux premiers trimestres, les économistes d'UBS tablent maintenant sur une progression du PIB réel de +1,9% en moyenne annuelle en 2005 (ancien pronostic: +1,3%). Largement étayée, la dynamique de croissance devrait se maintenir l'année prochaine, du moins dans un premier temps. C'est la raison pour laquelle l'estimation relative à la croissance du PIB en 2006 a été revue en hausse, passant de 1,6% à 2,0%. En sus d'une demande animée en matière d'exportations et de consommation et de l'activité de construction toujours soutenue, il faut compter avec une hausse des investissements de la part des entreprises en 2006. Ces impulsions de croissance auront un effet positif sur l'emploi. UBS s'attend par conséquent à une baisse du taux de chômage, qui devrait passer de 3,8% en moyenne annuelle 2005 à 3,5% l'année prochaine.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
Consommation privée (réelle, variation en % par rapport à l'année précédente)
Indicateur UBS de la consommation (échelle de droite)

Prévisions conjoncturelles révisées pour la Suisse

Croissance réelle PIB (% contre 2004)

2003

2004

2005

2006 P

Anciennes prévisions (septembre 2005)

-0,3

2,1

1,3

1,6

Nouvelles prévisions

-0,3

2,1

1,9

2,0

Inflation (en %)

Prévisions (inchangées)

0,6

0,8

1,2

0,6

Taux de chômage (en %)

Anciennes prévisions (septembre 2005)

3,8

3,9

3,8

3,7

Nouvelles prévisions

3,8

3,9

3,8

3,5


Zurich / Bâle, le 27 décembre 2005
UBS