Communiqués de presse


Indicateur UBS de la consommation en légère baisse

Zurich / Bâle | | Media Releases Switzerland

L'indicateur UBS de la consommation calculé chaque mois a légèrement reculé en juillet, cédant ainsi une partie du terrain reconquis depuis février. Son niveau actuel signale cependant toujours une évolution stable de la consommation privée en Suisse.

En juillet, le niveau de l'indicateur UBS a été légèrement inférieur à celui de juin, soit -0,4 contre -0,2 le mois précédent, tout en restant au-dessus du plancher de -1,4 observé en février dernier. L'indicateur signale ainsi toujours une croissance stable de la consommation, qui pourrait même s'accélérer d'ici la fin de l'année.

L'indicateur UBS de la consommation est calculé sur la base de cinq sous-indicateurs qui sont, à l'exception du climat de la consommation, calculés chaque mois et en général rapidement disponibles. Etant donné la baisse qu'il a récemment enregistrée, l'indice du climat de la consommation intégré à l'indicateur UBS de la consommation a eu une influence légèrement négative. Le nombre des nouvelles immatriculations de voitures, l'indice de l'activité du commerce de détail ainsi que le nombre de nuitées de touristes suisses dans l'hôtellerie ont eux aussi été intégrés dans l'indicateur. En raison de modifications de la méthodologie employée par les instituts compétents, les dernières données mensuelles des deux derniers sous-indicateurs n'étaient pas disponibles au moment du calcul de l'indicateur UBS. De sorte qu'il a été recouru à de propres estimations de ces valeurs. La cinquième variable entrant dans le calcul de l'indicateur UBS de la consommation englobe les chiffres d'affaires mensuels réalisés par les cartes de crédit via UBS dans les points de vente en Suisse. L'indicateur calculé sur la base de ces cinq composants se situe actuellement légèrement en-dessous de sa moyenne annuelle.

Malgré le recul minime observé de l'indicateur UBS de la consommation, les économistes d'UBS tablent sur une légère accélération de la croissance de l'économie suisse au second semestre. La conjoncture est stimulée par la consommation privée toujours solide ainsi que notamment par le net rebond récent des exportations, qui devrait aussi entraîner un renforcement des investissements des entreprises.

Indicateur UBS de la consommation et consommation privée en Suisse
(Consommation privée: variation en % par rapport à l'année précédente, indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)


Zurich / Bâle, 23 août 2005
UBS