Communiqués de presse


L'indicateur de la consommation UBS signale une robuste croissance de la consommation

| Media Releases Switzerland

En mai, l'indicateur UBS de la consommation a faiblement progressé sur avril et a ainsi consolidé la hausse enregistrée depuis le récent plus bas de février dernier. Il signale une légère accélération de la croissance de la consommation à partir du deuxième trimestre et une demande domestique dans l'ensemble robuste en Suisse.

La valeur de mai de l'indicateur s'établit à -0,147, contre -0,154 en avril et -1,329 en février. Cet indicateur signale ainsi la vigueur de la consommation en Suisse et confirme l'estimation des économistes d'UBS selon laquelle la demande domestique continuerait d'être un moteur de la croissance économique, malgré les incertitudes de la conjoncture mondiale et le renchérissement du prix du pétrole.

Evolution hétérogène des sous-indicateurs
Parmi les sous-indicateurs entrant dans la composition de l'indicateur de la consommation, le climat de consommation a encore légèrement progressé récemment. L'indice du climat des affaires dans le commerce de détail a également décollé en avril et en mai de son plancher du premier trimestre. Concernant le nombre de nuitées dans l'hôtellerie de clients résidents en suisse, variable entrant aussi dans la composition de l'indicateur, il a été fait recours pour la première fois aux nouvelles valeurs des statistiques d'hébergement réintroduites début 2005 par l'OFS. Après une assez longue phase de chiffres à la baisse, le nombre des nuitées en hôtel s'est maintenant stabilisé. Les niveaux mensuels des nouvelles immatriculations de véhicules émettent pour le moment des signaux disparates quant au comportement de consommation en Suisse. Après un recul constant depuis 2000 des ventes de nouveaux véhicules, certains signes en mars et avril semblaient indiquer une stabilisation. Mais celle-ci a été remise en question suite au net recul en mai des données. Les chiffres d'affaires mensuels réalisés par les cartes de crédit via UBS dans les points de vente en Suisse constituent la cinquième variable entrant dans le calcul de l'indicateur de la consommation UBS. Globalement, l'évolution combinée des cinq sous-indicateurs a conduit à une consolidation de l'indicateur UBS de consommation au niveau atteint en avril.

Estimation inchangée d'une amélioration graduelle de la croissance
UBS table toujours sur une progression du produit intérieur brut réel de 1,6% en 2005. Outre la légère accélération de la croissance de la consommation des ménages signalée par l'indicateur de la consommation UBS, les exportations ont aussi augmenté au deuxième trimestre, ce qui va stimuler les investissements de l'économie suisse au second semestre.

Indicateur UBS de la consommation et consommation des ménages en Suisse
(consommation des ménages: variation d'une année à l'autre, en %, Indicateur UBS de la consommation: niveau de l'indice)


Zurich / Bâle, 28 juin 2005
UBS