Communiqués de presse


Conjoncture de l'industrie suisse à son apogée.

| Media Releases Switzerland

L'essor conjoncturel de l'industrie suisse a atteint son point culminant. Le récent sondage UBS sur les entreprises signale un léger ralentissement de la croissance au premier trimestre 2005.

UBS outlook, update 1er trimestre 2005

Un léger refroidissement se dessine dans l'industrie suisse, après le fort rebond enregistré en 2004. C'est ce qui ressort du dernier sondage UBS de janvier. Avec deux trimestres d'avance sur les données officielles, ce sondage trimestriel sur la marche des affaires effectué depuis 1975 auprès de quelque 300 entreprises industrielles montre l'évolution à court terme de la conjoncture en Suisse. Baromètre de tendance du produit intérieur brut, l'indicateur conjoncturel UBS calculé à partir des résultats effectifs du sondage signale de nouveau une forte croissance pour le quatrième trimestre 2004 et un ralentissement à 1,8% pour le présent trimestre

Tassement des stimulants de l'étranger

L'activité de l'industrie suisse est demeurée très bien orientée au quatrième trimestre, mais la progression des ordres de l'étranger a légèrement ralenti. Les indicateurs ventes, bénéfice et production affichent également pour solde des valeurs un peu inférieures à celles du trimestre précédent, mais restent clairement dans la zone positive. C'est ainsi, par exemple, que 54% des participants au sondage ont pu accroître leur chiffre d'affaires, tandis que 22% des entreprises ont accusé des pertes. Abstraction faite de l'électrotechnique, de la chimie/pharmacie, ainsi que du secteur bois et meuble, tous les segments ont enregistré un léger essoufflement de la croissance de leur activité dans les derniers mois de 2004. Les industries des matières synthétiques, du textile et du papier ont joué les lanternes rouges, la dernière accusant même un recul des ventes sur le trimestre précédent. En revanche, la chimie et l'industrie pharmaceutique ont bien défendu leur position de leader de croissance devant la métallurgie.

Déplacement vers l'économie domestique

Pour le premier trimestre 2005, les entreprises interrogées par UBS tablent sur une activité à peine moins dynamique. Le déplacement des moteurs conjoncturels vers les secteurs industriels davantage axés sur le marché domestique constitue l'élément marquant. Ainsi, alors que les branches à vocation exportatrice que sont la construction de machines, l'électrotechnique, la chimie et la pharmacie s'attendent à un net ralentissement de la croissance, l'alimentation, le bois et meuble, ainsi que le papier, l'imprimerie et les arts graphiques espèrent une nette animation de leur activité.

Zurich, Bâle, 7 février 2005, 08.00h
UBS

Interlocuteurs:

Dr. Daniel Kalt, Head of Swiss Economic Research

Tel. +41 1 234 25 60

Karin Schefer, Swiss Economic Research

Tel. +41 1 234 43 94

Publications UBS et prévisions sur la Suisse: www.ubs.com/economicresearch

Indicateur conjoncturel UBS et produit intérieur brut
Variation en % sur la période de l'année précédente

Données (en %):