Communiqués de presse


Eclaircies à l'horizon pour les PME

| Media Releases Switzerland

Les petites et moyennes entreprises (PME) avaient prévu une légère embellie il y a six mois et l'activité enregistrée confirme à présent cette confiance.

D'après les résultats du dernier sondage UBS d'octobre auprès de 900 établissements de moins de 100 employés, la conjoncture des PME est sortie du creux de la vague durant le semestre d'été. Certes, globalement, les PME ont encore accusé une dégradation de leur activité, à l'unisson du repli de l'ensemble de l'économie, mais cette tendance s'est clairement ralentie dans dix des 13 secteurs analysés dans le sondage UBS. En outre, les PME interrogées tablent sur une nette amélioration de la situation ces six prochains mois. Celles directement et indirectement axées sur l'exportation devraient profiter tout particulièrement de l'embellie des perspectives de l'économie mondiale.

Evolution meilleure que prévu

Vu la morosité de la conjoncture en Suisse, les PME ont de nouveau subi une baisse d'activité durant le semestre d'été. Globalement, le volume des commandes s'est nettement contracté, accusant ainsi un recul pour la deuxième année consécutive. Toutefois, bien que pour les autres critères analysés, à savoir le chiffre d'affaires et la réserve de travail, les annonces de diminution soient dans l'ensemble encore plus nombreuses que celles d'augmentation, un retournement de tendance se dessine clairement. Abstraction faite des agences de voyage, des imprimeries, des garages et du segment des transports, le fléchissement des chiffres d'affaires s'est atténué dans les autres secteurs. Au total des 13 secteurs analysés, l'activité a même été moins maussade que les entreprises ne l'avaient prévu dans le sondage d'avril. L'amélioration la plus impressionnante est intervenue dans la construction ainsi que dans l'industrie mécanique et électronique, auparavant très malmenée, même si seuls les installateurs sanitaires ont réussi à basculer dans le cadran d'une croissance positive. Reste que le bâtiment, les prestataires de services informatiques et l'électronique ont pu maintenir leur chiffre d'affaires au niveau du semestre d'hiver. Les PME interrogées sont pratiquement unanimes quant à l'évolution des prix intervenue, faisant état de nouveaux rabais de prix accordés sur leurs produits finaux et prestations dans un contexte d'alourdissement des coûts des matériaux et des prestations intermédiaires. En outre, la réserve de travail a fondu dans tous les secteurs, obligeant à opérer de nouveaux ajustements au niveau du personnel.

Perspectives intactes de reprise graduelle
Compte tenu de la nette amélioration des perspectives conjoncturelles, les PME sont un peu plus confiantes pour le proche avenir. Toutefois, contrairement aux grandes entreprises interrogées en parallèle, elles n'anticipent pas encore une activité positive durant le semestre d'hiver. Les grands établissements profiteront plus rapidement des premiers stimulants extérieurs et d'un retour progressif aux investissements des entreprises que les PME, plus fortement orientées sur le marché domestique et qui assument typiquement une fonction de sous-traitance pour les secteurs industriels et des services situés en aval. En comparaison sectorielle, les prestataires de services informatiques et l'industrie mécanique sont les plus confiants et tablent sur un net rebond de croissance. En outre, les entreprises de l'électronique, les boulangers, les imprimeurs, l'hôtellerie et les agences de voyage s'attendent à des chiffres d'affaires toujours stables. La reprise n'étant qu'en phase d'amorce, les effectifs devraient néanmoins continuer à diminuer. Parallèlement, les PME hésitent encore à concrétiser leurs projets d'investissements.

Reprise largement étayée au plan régional
A l'exception de la Suisse orientale, toutes les régions devraient profiter avec plus ou moins d'ampleur de la reprise économique durant les mois d'hiver. A l'aune du chiffre d'affaires, les PME de l'agglomération de Zurich et de la Suisse du Nord-Ouest notamment s'attendent à une orientation à la hausse, tant dans le domaine de la production que des services. D'après les prévisions, ces régions devraient afficher les meilleures performances par rapport aux autres. Par contre, le Plateau occidental et la Suisse centrale restent la lanterne rouge, comme l'été dernier déjà. Après avoir été en tête de peloton ces six derniers mois, la Suisse orientale devrait marquer le pas durant le semestre d'hiver, notamment dans la construction.

Zurich / Bâle, 7 novembre 2003
UBS SA



Zurich / Bâle, 7 novembre 2003
UBS