Communiqués de presse


Bâle placée sous le signe de Toutankhamun

| Media Releases Switzerland

Pour la première fois en plus de vingt ans, l'Europe accueille à nouveau les grandioses trésors funéraires de la Vallée des Rois, au Musée des antiquités classiques de Bâle et collection Ludwig

L'espace de six mois, d'avril à septembre 2004, Bâle abritera l'un des plus inestimables trésors de l'histoire culturelle mondiale: le Musée des antiquités classiques de Bâle et collection Ludwig accueillera en effet l'exposition «Toutankhamun - L'or de l'au-delà». Après Paris en 1967, Londres en 1972 et l'Allemagne en 1980/81, soit après plus de vingt ans, les trésors de la chambre mortuaire du légendaire pharaon pourront à nouveau être admirés en Europe. D'autres trésors, provenant de tombes voisines, seront également du voyage, ce qui portera à 120 le nombre de pièces originales à découvrir. UBS s'engage en tant que sponsor principal de l'exposition.

Cercueil à viscère de Toutankhamon. Or, verre et pierres semi-précieuses. Tombe de Toutankhamon, Vallée des Rois, 18ème dynastie (1333-1323 av. J.-C.).
Couvercle canope de Toutankhamon en albâtre peint. Tombe de Toutankhamon, Vallée des Rois, 18ème dynastie (1333-1323 av. J.-C.).

"Mannequin de Toutankhamon. Bois peint. Tombe de Toutankhamon, Vallée des Rois, 18ème dynastie (1333-1323 av. J.-C.).

«Les directeurs de musée rêvent aussi, bien évidemment, mais l'exposition «Toutankhamun - L'or de l'au-delà. Trésors de la Vallée des Rois» va bien au-delà de mes rêves les plus fous», nous confie le prof. Peter Blome, directeur du Musée. Grâce à sa réputation internationale et à d'excellents contacts avec le service égyptien de sauvegarde du patrimoine - le Supreme Council of Antiquities - et le Musée national du Caire, la direction du Musée des Antiquités Classiques de Bâle a obtenu que les fabuleux trésors de la Vallée des Rois lui soient confiés. Un succès dû notamment à l'excellente collaboration entre les autorités suisses et égyptiennes. C'est ainsi que se tiendra à Bâle au printemps et en été 2004 la plus grande exposition européenne sur l'Egypte depuis 23 ans. Toutefois, le célèbre masque mortuaire en or de Toutankhamun, considéré en Egypte comme un trésor national, ne quittera pas le sol égyptien.

Le concept de l'exposition, élaboré par André Wiese, conservateur de la section d'Egyptologie du Musée des antiquités classiques de Bâle, et son équipe, tente de répondre à la question suivante: De quoi une tombe royale de l'époque du Nouvel empire thébain avait-elle l'air et comment la distinguer de celles des personnages de l'entourage du roi? Outre quelque 50 des plus importantes œuvres d'art provenant de la tombe de Toutankhamun, l'exposition montre également celles d'autres tombes royales de la XVIIIe Dynastie (du XVe au XIVe siècle avant notre ère). Autre point d'orgue de l'exposition: les objets en provenance de la tombe intacte de Youya et de Tyouyou, les beaux-parents d'Aménophis III. Découverte une vingtaine d'années avant celle de Toutankhamun, leur tombe était jusque là considérée comme la plus fantastique découverte de la Vallée des Rois, voire de toute l'histoire de l'égyptologie. «Jamais une exposition n'a compté autant d'œuvres d'art d'une telle valeur», commente encore Peter Blome. «Un grand nombre des objets que nous allons montrer à Bâle n'ont encore jamais été exposés hors d'Egypte.» L'exposition du Musée des antiquités classiques de Bâle sera du reste la seule organisée en Europe.

Les trésors funéraires de l'époque de la XVIIIe dynastie, dont beaucoup sont soit en or massif soit plaqués or, ont entre 3300 et 3500 ans. Dans l'ancienne Egypte, l'or symbolisait un soleil qui ne se couche jamais et, à travers lui, la renaissance dans l'au-delà; les trésors déposés dans les tombes avaient pour mission de garantir au défunt une deuxième vie après la mort. L'exposition de Bâle permettra notamment d'admirer une reconstitution de la chambre funéraire de Toutankhamun.

La Direction évalue à un demi-million le nombre de visiteurs de l'exposition, la plupart venant de Suisse et des pays voisins. «Mais je suis persuadé que l'exposition attirera des personnes de toute l'Europe. L'un de nos principaux publics cibles est constitué des enfants des écoles, car les trésors que nous nous préparons à montrer appartiennent à l'héritage culturel mondial, et donc à l'histoire de l'humanité tout entière.»

Le prix des billets d'entrée à l'exposition «Toutankhamun - L'or de l'au-delà» n'a pas encore été fixé. On prévoit néanmoins un tarif échelonné. Les billets seront disponibles en pré-vente début 2004, ainsi que par le biais d'un call-center spécialement mis sur pied par le Musée des antiquités.

En sa qualité de prestataire financier global, UBS est fière d'être le sponsor principal de l'exposition «Toutankhamun - L'or de l'au-delà». «Nous entretenons des contacts très étroits avec le Musée des antiquités classiques de Bâle depuis que nous avons soutenu la construction de sa salle d'égyptologie, et nous considérons comme un insigne privilège de pouvoir aujourd'hui contribuer à montrer les inestimables trésors des Pharaons à un large public suisse et européen», a déclaré Marcel Ospel, président du Conseil d'administration d'UBS.

Pour tout renseignement ou pour du matériel iconographique, veuillez contacter:

Musée des antiquités classiques de Bâle et collection Ludwig

Téléphone
Fax
E-mail
Internet

+41-61-271 22 02
+41-61-272 18 61
office@antikenmuseumbasel.ch

UBS SA, Media Relations

Hotline

+41-1-234 85 00



Bâle, 7 octobre 2003
UBS

Lien externe