Communiqués de presse


UBS lance le nouveau fonds Euro Corporates Bond

| Media Releases Switzerland

Ces dernières années, rares sont les marchés financiers qui ont connu des changements aussi marqués que celui des obligations d'entreprises en euro. De plus en plus d'entreprises profitent de l'accès plus facile au marché financier européen unique en saisissant les nouvelles possibilités qui en découlent, ce dont les investisseurs bénéficient également.

Visant à satisfaire ce groupe cible, UBS Global Asset Management a lancé le nouveau fonds obligataire UBS (Lux) Bond Sicav - EUR Corporates. Ce fonds offre un accès facile au marché liquide et étendu des obligations d'entreprises libellées en euro. Un portefeuille bien diversifié composé d'une sélection de titres de premier ordre permet de répartir le risque de crédit et augmente les opportunités de rendement. Il présente également un rapport risque/rendement avantageux: le potentiel de rendement des «corporates» (obligations d'entreprises) est plus grand que celui des emprunts d'Etat car le risque supplémentaire n'augmente pas dans les mêmes proportions.

De plus, en souscrivant des parts de ce fonds, l'investisseur est prévoyant car, face à un redressement conjoncturel, les obligations d'entreprises offrent de meilleures opportunités de rendement que les emprunts d'Etat. Dans un contexte de reprise économique, les pertes de cours liées à une hausse générale des taux d'intérêt sont «tempérées» par des gains de cours découlant d'une baisse des risques de crédit.

On compte aujourd'hui plus de 800 obligations d'entreprises émises dans la nouvelle monnaie unique pour un total de 700 milliards d'euros, soit 15% de l'ensemble du marché obligataire en euro (source: Lehman Euro Aggregate).

Cette dynamique, en dépit des perspectives économiques actuellement peu encourageantes, s'explique par deux facteurs. D'une part, le marché offre aux entreprises des possibilités de financement à des conditions avantageuses. Outre le recours à des crédits bancaires (relativement onéreux, à court terme et la plupart du temps soumis à des conditions sévères) ou à la collecte de fonds propres par l'intermédiaire de la Bourse (processus long et pas particulièrement intéressant étant donné le niveau actuel des cours), de plus en plus d'entreprises utilisent la possibilité de se procurer de l'argent frais par l'émission d'obligations.
D'autre part, l'évolution économique de ces dernières années s'est traduite par un besoin de capitaux accru du côté des entreprises, lié par exemple à leur expansion, à la privatisation d'entreprises d'Etat ou aux fusions. Cette situation s'avère satisfaisante pour les investisseurs, qui peuvent mettre à profit de nouvelles alternatives de placement intéressantes.

Zurich / Bâle, 2 avril 2003
UBS AG