Communiqués de presse


UBS et Credit Suisse Group entendent maintenir Crossair en tant que société publique

| Media Releases Switzerland

UBS et Credit Suisse Group ont demandé aujourd'hui à la Commission des offres publiques d'acquisition de leur accorder une dérogation à l'obligation de soumettre une offre publique d'achat aux actionnaires minoritaires. Crossair SA doit rester une société publique.

UBS et Credit Suisse Group détiennent actuellement
70,35 % des actions nominatives de Crossair SA, étant précisé qu'UBS possède environ 35,9 % des droits de vote et Credit Suisse Group environ 34,5 %. La loi fédérale sur les bourses fait obligation, quand un actionnaire détient plus de 33 1/3% des droits de vote, de soumettre une offre de reprise pour tous les titres de participation cotés aux actionnaires minoritaires et aux détenteurs de bons de jouissance, pour autant que la situation ne présente pas de caractère exceptionnel.

Les banques demandent à présent à la Commission des offres publiques d'acquisition de constater que la situation présente un caractère exceptionnel tel que prévu par la loi et que, de ce fait, il n'existe pas d'obligation de reprise. En vertu de la loi fédérale sur les bourses et conformément à la pratique habituelle de la Commission des offres publiques d'acquisition, l'obligation de reprise ne s'applique pas lorsque, notamment, des participations sont prises dans la perspective d'un assainissement et que cette mesure est propre à permettre la survie d'une entreprise.

UBS et Credit Suisse Group estiment qu'il est pertinent que Crossair SA demeure une société publique et que la nouvelle compagnie aérienne suisse puisse accéder au marché financier.

Zurich / Bâle, le 12 octobre 2001
UBS AG