Communiqués de presse


UBS enregistre au premier trimestre une perte de 2,0 milliards de CHF; ratio BRI de catégorie 1 de 10,5% en fin de trimestre

Zurich / Bâle | | Quarterly Results

Résultats du premier trimestre 2009

  • Perte nette attribuable aux actionnaires d'UBS de 1975 millions de CHF au titre du premier trimestre

  • Pertes provenant principalement des positions à risque dans certaines activités désormais abandonnées ou sur le point de l'être par Investment Bank

  • Le résultat inclut une charge pour perte de valeur du goodwill de 0,6 milliard de CHF en rapport avec la vente d'UBS Pactual annoncée

  • Sorties nettes d'argent frais de 23,4 milliards de CHF pour Wealth Management & Swiss Bank; Wealth Management Americas a enregistré des afflux nets d'argent frais de 16,2 milliards de CHF; tassement des reflux nets d'argent frais de Global Asset Management à 7,7 milliards de CHF

Capital et bilan

  • Ratio de fonds propres BRI de catégorie 1 de 10,5% et ratio BRI total de 14,7% en fin de trimestre; ratio de fonds propres BRI de catégorie 1 pro forma de 11,0% y compris l'incidence de la vente annoncée de Pactual

  • Risques et bilan encore réduits; total des actifs pondérés en fonction du risque selon Bâle II en recul de 8,1% au premier trimestre à 277,7 milliards de CHF

Réduction des coûts

Des mesures de réduction des coûts ont été engagées; comme cela a été annoncé le 15 avril dernier, les charges opérationnelles devraient être allégées de 3,5 à 4 milliards de CHF d'ici la fin de 2010

Perspectives

Le climat du marché s'est amélioré au cours du premier trimestre et les indices boursiers internationaux ont nettement pointé à la hausse début mars. En revanche, les marchés du crédit ne se sont que partiellement redressés et les opérations sur les produits financiers complexes manquent toujours de liquidité. Les marchés restent instables et nous demeurons prudents quant aux perspectives à court terme concernant UBS. L'impact des mesures gouvernementales sur les marchés a été clairement mis en évidence au premier trimestre et s'est traduit par une diminution de l'aversion au risque des investisseurs. L'économie réelle n'a cependant cessé de se détériorer et cela pèsera sur la constitution de provisions en rapport avec le crédit ces prochains trimestres.

UBS enregistre au premier trimestre une perte de 1975 millions de CHF.

Résultats du premier trimestre 2009
La perte nette attribuable aux actionnaires UBS s'est établie à 1975 millions de CHF, contre une perte nette de 9563 millions de CHF au quatrième trimestre 2008. Ce changement s'explique principalement par les pertes moindres sur les positions à risque des activités aujourd'hui abandonnées ou en cours d'abandon au sein d'Investment Bank. La perte nette des activités poursuivies s'est élevée à 1852 millions de CHF, contre une perte nette de 9460 millions de CHF.

Le produit d'exploitation total a augmenté à 4970 millions de CHF, contre une valeur négative de 4696 millions de CHF. Cette amélioration est imputable à la baisse des pertes de négoce, le produit du négoce affichant un solde négatif de 630 millions de CHF, contre un solde négatif de 9132 millions de CHF. Le résultat net des opérations d'intérêts a augmenté à 1899 millions de CHF, contre 1655 millions de CHF. UBS a enregistré des correctifs de valeur pour pertes de crédit de 1135 millions de CHF au premier trimestre 2009, contre 2310 millions au quatrième trimestre 2008. Le résultat des prestations de service et des commissions s'est monté à 4241 millions de CHF, contre 4784 millions de CHF, soit un repli de 11%. Le premier trimestre 2009 a été marqué par une contraction de toutes les principales catégories de commissions, à l'exception de celles de souscription. Les autres résultats ont augmenté à 595 millions de CHF, contre 306 millions de CHF.

Les charges d'exploitation totales ont diminué de 1%, passant de 6562 millions de CHF à 6528 millions de CHF. L'accroissement des charges de personnel et la charge pour perte de valeur du goodwill de 631 millions de CHF, due à la vente annoncée d'UBS Pactual, ont été compensés par le recul des autres charges d'administration, le quatrième trimestre 2008 ayant compris des provisions en rapport avec les activités transfrontalières aux Etats-Unis et des charges liées aux Auction Rate Securities. La variation des charges de personnel est essentiellement imputable au fait que les charges de la rémunération axée sur la performance comptabilisées au cours des neuf premiers mois de 2008 ont été partiellement annulées au quatrième trimestre, ce qui s'est traduit par un niveau inhabituellement bas des charges de personnel pour le quatrième trimestre 2008.

Résultats des divisions: 1T2009 par rapport au 4T 2008
Wealth Management & Swiss Bank a enregistré une hausse du résultat avant impôts à 1077 millions de CHF, contre 535 millions de CHF. Cette hausse est largement imputable à l'incidence des provisions en rapport avec les activités transfrontalières aux Etats-Unis constituées au quatrième trimestre 2008. Sans l'effet de ces provisions, le résultat avant impôts aurait reculé de 26% car le revenu dégagé s'est contracté suite à la réduction de la base d'actifs et l'alourdissement des charges d'exploitation.

Wealth Management Americas a subi une perte avant impôts de 35 millions de CHF, contre une perte avant impôts de 444 millions de CHF. Si on exclut les charges liées aux Auction Rate Securities (ARS) enregistrées au quatrième trimestre 2008, les résultats du premier trimestre 2009 ont reculé par rapport au résultat avant impôts corrigé de 273 millions de CHF au quatrième trimestre 2008, en raison du repli des revenus et de l'alourdissement des charges d'exploitation.

Le résultat avant impôts de Global Asset Management a diminué pour afficher un solde négatif de 59 millions de CHF, contre un solde positif de 236 millions de CHF, du fait principalement de la charge pour perte de valeur du goodwill de 191 millions de CHF liée à la vente annoncée d'UBS Pactual. Les revenus se sont accrus, en raison essentiellement de l'augmentation des commissions de performance et de la baisse des pertes opérationnelles.

Investment Bank a enregistré une perte avant impôts de 3162 millions de CHF, contre une perte avant impôts de 8096 millions de CHF. Au premier trimestre 2009 Investment Bank a dégagé des revenus en hausse dans la plupart des activités en contact avec la clientèle, notamment les actions, les taux et les marchés émergents au sein du segment Revenu fixe, changes et matières premières (FICC). Les pertes sur des positions à risque d'activités abandonnées par Investment Bank ou sur le point de l'être ont baissé par rapport au trimestre précédent. Les ajustements des évaluations de crédit sur des protections achetées à des rehausseurs de crédit ont totalisé 1,9 milliard de CHF au premier trimestre 2009. Investment Bank a continué de réduire le risque dans les activités qu'elle abandonne et a, par conséquent, subi des pertes sur cessions. Des baisses et des ajustements des évaluations de crédit ont également contribué à des pertes au premier trimestre. Des pertes sur opérations de négoce ont également été enregistrées dans la gestion du risque de contrepartie dans les portefeuilles de dérivés de gré à gré (OTC). Le premier trimestre 2009 a aussi été marqué par les pertes liées aux engagements de rachat d'ARS (0,3 milliard de CHF) et aux ajustements de prix sur des positions transférées au SNB StabFund (0,2 milliard de CHF). Les correctifs de valeur pour pertes de crédit se sont chiffrés à 1017 millions de CHF au premier trimestre. La plus-value sur nos titres de crédit s'est élevée à 651 millions de CHF au premier trimestre. Les charges d'exploitation ont progressé par rapport au trimestre précédent en raison de l'alourdissement des charges de personnel et des charges pour perte de valeur du goodwill de 421 millions de CHF liées à la vente annoncée d'UBS Pactual.

Le Corporate Center a affiché un résultat avant impôts provenant des activités poursuivies de 621 millions de CHF au premier trimestre 2009, principalement imputable à l'incidence nette de la transaction avec la Banque Nationale Suisse (BNS) et à l'évaluation des obligations à conversion obligatoire en actions (MCN) émises le 9 décembre 2008. Les résultats du premier trimestre comprennent également un gain de 304 millions de CHF issu du rachat d'engagements de rang subordonné. A titre de comparaison, une perte avant impôts provenant des opérations poursuivies de 3489 millions de CHF a été enregistrée au quatrième trimestre, l'impact de la transaction avec la BNS n'étant qu'en partie compensé par l'évaluation à leur juste valeur des MCN susmentionnées.

Afflux net d'argent frais
Au sein de Wealth Management & Swiss Bank, les sorties nettes d'argent frais ont régressé de 60,4 milliards de CHF au quatrième trimestre 2008 à 23,4 milliards de CHF au premier trimestre 2009, y compris l'effet de la réduction de l'endettement des clients. La plupart des sorties de fonds au premier trimestre ont été enregistrées suite aux annonces concernant les activités transfrontalières aux Etats-Unis. Le total des sorties nettes d'argent frais a concerné la clientèle suisse à hauteur de 10,2 milliards de CHF et la clientèle internationale à raison de 13,2 milliards de CHF, contre des reflux de fonds de respectivement 17,4 milliards de CHF et 43,0 milliards de CHF au quatrième trimestre 2008.

Wealth Management Americas a affiché un afflux net d'argent frais de 16,2 milliards de CHF au premier trimestre 2009, contre 2,2 milliards de CHF au quatrième trimestre 2008.

Au premier trimestre 2009, le reflux net d'argent frais de Global Asset Management est passé de 27,6 milliards à 7,7 milliards de CHF. Les sorties nettes d'argent frais des institutionnels ont reflué de 16,7 milliards de CHF à 1,1 milliard de CHF. Si l'on exclut les flux en rapport avec les placements monétaires, les sorties de capitaux sont passées de 22,7 milliards à 9,2 milliards de CHF. Les sorties nettes de fonds dans le segment Wholesale Intermediary ont reculé de 10,9 milliards à 6,6 milliards de CHF. Si l'on exclut les flux en rapport avec les placements monétaires, les sorties de capitaux du Wholesale Intermediary sont passées de 16,6 milliards à 8,7 milliards de CHF.

Fonds propres et bilan
Le 31 mars 2009, le ratio BRI de catégorie 1 d'UBS se montait à 10,5% et son ratio BRI total des fonds propres était de 14,7%, contre respectivement 11,0% et 15,0% le 31 décembre 2008. Au premier trimestre, les actifs pondérés en fonction des risques (RWA) ont reculé de 8,1%, à 277,7 milliards de CHF, les fonds BRI de catégorie 1 se sont tassés de 3,9 milliards à 29,2 milliards de CHF et le total des fonds propres selon la BRI a reculé de 4,4 milliards de CHF, à 41 milliards de CHF.

Si l'on tient compte des effets de la cession annoncée d'UBS Pactual, dont la finalisation est prévue mi-2009, les fonds BRI de catégorie 1 seraient en hausse de quelque 1 milliard de CHF et les actifs pondérés en fonction des risques reculeraient de 3 milliards de CHF, soit un ratio BRI des fonds propres de catégorie 1 pro forma de 11,0% au 31 mars 2009.

Au premier trimestre, UBS a continué de réduire son bilan. Le total des actifs est ressorti à 1861 milliards de CHF le 31 mars 2009, en recul de 153 milliards de CHF d'un trimestre à l'autre. Les actifs de collateral trading et le portefeuille de négoce ont été réduits de 55 milliards de CHF durant le trimestre, ces réductions se concentrant dans Investment Bank. Les valeurs de remplacement ont reculé dans des proportions similaires des deux côtés du bilan, les mouvements du marché ayant entraîné une baisse de 12% des valeurs de remplacement positives, soit 100 milliards de CHF, à 754 milliards de CHF.

Retraitement du rapport financier 2008
UBS a retraité ses résultats financiers 2008, afin de relever correctement les erreurs comptables y figurant. Ces erreurs n'ont pas d'incidence matérielle sur le rapport financier annuel et les rapports trimestriels de 2008, mais leur correction aurait eu une influence sensible sur les résultats financiers du premier trimestre 2009. L'impact net de tous les éléments retraités dans les résultats 2008 s'est soldé par une réduction du résultat net et du résultat net revenant aux actionnaires d'UBS de 405 millions de CHF, ainsi que par une diminution des fonds propres et des fonds propres revenant aux actionnaires de 269 millions de CHF. Le ratio BRI total a reculé de 0,1%, mais le ratio BRI de catégorie 1 n'a pas été affecté par le retraitement.

Les résultats retraités d'UBS reflètent également la réorganisation des activités de gestion de fortune d'UBS annoncée le 10 février 2009.

Webcast

  • 9h: Présentation en direct

  • 14h: Répétition

  • 18h: On demand