Communiqués de presse


Annonce anticipée d'une perte nette (estimation) au premier trimestre 2008 de près de 12 milliards de CHF

Zurich / Bâle | | Price Sensitive Information

Emission de droits entièrement souscrite de près de 15 milliards de CHF en vue de renforcer le ratio BRI de catégorie 1 Création d'une unité distincte pour gérer certaines positions liées au marché immobilier aux Etats-Unis Marcel Ospel ne se représentera pas à la réélection au Conseil d'administration d'UBS, Peter Kurer lui succèdera (communiqué de presse séparé)

Afin de rester l'une des banques les plus solides et les mieux capitalisées au monde, UBS lance une émission de droits entièrement souscrite par quatre banques internationales leaders dans le but de lever près de 15 milliards de CHF. L'établissement prévoit d'annoncer pour le premier trimestre 2008 une perte nette attribuable aux actionnaires de près de 12 milliards de CHF après des pertes et des dépréciations de près de 19 milliards de USD sur des positions liées au secteur immobilier américain et des positions concernant les crédits structurés. Au premier trimestre 2008, UBS a réduit de façon substantielle ses positions liées au marché immobilier américain en procédant à des correctifs de valeur et des cessions considérables. La banque annonce par ailleurs la création d'une nouvelle unité appelée à détenir certains actifs actuellement non liquides liés au secteur immobilier américain. En prenant ces mesures, UBS exprime sa confiance d'avoir pris le bon cap pour gérer de manière efficace son exposition au marché immobilier américain et se concentrer sur le renforcement de ses métiers de base. Marcel Ospel, président d'UBS, ne se représentera pas à la réélection au Conseil d'administration d'UBS lors de l'Assemblée générale ordinaire du 23 avril 2008. Peter Kurer, actuellement General Counsel d'UBS, est proposé à l'élection au Conseil pour succéder à Marcel Ospel en tant que président (voir communiqué de presse séparé).

En commentant ces changements, Marcel Rohner, Chief Executive Officer d'UBS, précise que: «nous pensons que l'augmentation de capital et la création d'un véhicule servant à séparer les actifs problématiques du reste des activités vont nous permettre de renouer avec la création de valeur durable dans le temps. Les deux opérations permettent à UBS de conserver sa forte capitalisation et de se concentrer sur les besoins des clients. Au cours du trimestre, les bénéfices de la plupart des activités sont restés acceptables, malgré les conditions difficiles du marché. Nous avons procédé à des dépréciations et à des cessions rapides et importantes de ses positions problématiques liées au marché immobilier américain. Les actifs pondérés en fonction du risque ont été réduits et nous avons pris des mesures de maîtrise des coûts et renforcé la structure de la banque. Néanmoins, l'environnement reste difficile et alors que nous nous engageons à réduire ultérieurement nos expositions de manière substantielle, nous ne voulons pas procéder à des ventes d'actifs à des niveaux extrêmement bas. En prenant ces mesures, nous avons jeté les bases qui nous aideront à surmonter l'une des périodes les plus difficiles de l'histoire du secteur bancaire.»

Création d'une unité distincte pour un portefeuille «workout»

Pour des raisons ayant trait à la gestion des risques, UBS a déjà séparé la plupart des actifs en rapport avec le marché immobilier américain dans une unité de portefeuille «workout» distincte. Celle-ci séparera ces positions des autres activités, qui demeurent lucratives. UBS annonce aujourd'hui la création d'une nouvelle entité, qui détiendra d'importantes parts du portefeuille «workout». Dans un premier temps, elle sera entièrement détenue et financée par UBS. UBS a l'intention de diminuer son exposition afin d'atténuer l'impact des conditions de marché défavorables sur ses métiers de base tout en offrant aux actionnaires les meilleures opportunités de dégager de la valeur dans le temps.

Estimation des résultats du premier trimestre

Au premier trimestre la performance de la plupart des activités d'UBS a été acceptable, compte tenu de l'environnement de marché actuel. Les conditions du marché concernant les positions en rapport avec les hypothèques résidentielles américaines se sont encore détériorées, notamment en mars, ce qui s'est traduit par de nouvelles dépréciations et pertes au sein de l'unité Fixed Income, Currencies and Commodities (FICC) d'Investment Bank. UBS a utilisé tous les paramètres de marché pertinents et disponibles pour évaluer ces positions.

Au vu des estimations internes préliminaires, UBS prévoit une perte nette revenant aux actionnaires de près de 12 milliards de CHF au premier trimestre 2008.

Le chiffre du premier trimestre 2008 inclut un résultat avant impôts de près de 2,1 milliards de CHF de Global Wealth Management & Business Banking, en phase avec l'historique de ce groupe d'affaires, et un résultat avant impôts plus faible de près de 0,3 milliard de CHF de Global Asset Management. Investment Bank devrait afficher une perte avant impôts de près de 18 milliards de CHF. Ce résultat inclut des pertes et des dépréciations d'environ 19 milliards de USD sur des positions en rapport avec le marché immobilier américain et des positions liées aux crédits structurés. Les « auction rate certificates » ont eu un impact négatif. Les résultats des activités sur actions et d'investment banking ont été satisfaisants, mais en baisse par rapport au premier et au quatrième trimestre 2007. Dans le même temps, les coûts ont cependant reculé. Le résultat avant impôts du Corporate Center (y compris les effets comptables des obligations convertibles), les intérêts minoritaires et les impôts pour le Groupe se sont traduits par un résultat de 3,5 à 4,0 milliards de CHF.

Ce résultat inclut également les effets comptables de près de 6 milliards de CHF, concernant principalement le Corporate Center.

Sur le trimestre, l'exposition d'UBS aux positions en rapport avec le marché hypothécaire subprime résidentiel américain a passé de 27,6 milliards de USD au 31 décembre 2007 à près de 15 milliards de USD et l'exposition aux positions Alt-A a passé de 26,6 milliards de USD à près de 16 milliards de USD. Ces changements sont le résultat de ventes d'actifs et de nouvelles dépréciations. D'autres positions à risque ont également été réduites. Les positions concernant les « auction rate certificates » ont augmenté de 5,9 milliards de USD au 31 décembre à près de 11 milliards de USD.

Pour le premier trimestre 2008, Global Wealth Management & Business Banking table sur un afflux d'argent frais positif. Global Asset Management prévoit des sorties de capitaux nettes.

En incluant les produits des émissions de droits de souscription, le ratio BRI total pro forma se monterait à quelque 14,0% et le ratio BRI de catégorie 1 à près de 10,6%.

UBS publiera les résultats complets du premier trimestre y compris les détails concernant les positions à risque le 6 mai, comme annoncé.

Augmentation de capital

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale ordinaire (l'«AGO») un renforcement des fonds propres par le biais d'une augmentation de capital ordinaire de 15 milliards de CHF. Si elle sera approuvée, cette augmentation de capital s'effectuera par l'attribution de droits de souscription aux actionnaires d'UBS («droits de souscription») leur permettant de souscrire de nouvelles actions nominatives UBS SA («émission de droits de souscription») à un prix et avec un rapport de souscription qui seront communiqués à une date ultérieure.

Le Conseil d'administration demandera aux actionnaires d'approuver l'augmentation du capital-actions d'un montant maximum de 125 000 000 CHF afin de le porter de 207 354 734,40 CHF actuellement à un maximum de 332 354 734,40 CHF grâce à l'émission d'un maximum de 1 250 000 000 actions nominatives d'une valeur nominale de 0.10 CHF chacune et à libérer entièrement. L'invitation à l'AGO du 23 avril 2008 et les résolutions importantes qui seront proposées ont été envoyés aujourd'hui aux actionnaires et publiées dans la Feuille officielle suisse du commerce. Le 1er avril 2008, l'augmentation de capital proposée de près de 15 milliards de CHF a été intégralement souscrite par JPMorgan, Morgan Stanley, BNP Paribas et Goldman Sachs. JP Morgan et Morgan Stanley et UBS Investment Bank assument le rôle de joint global coordinators.

Le prix de souscription des nouvelles actions, le nombre final d'actions à émettre et le rapport final de souscription seront fixés par le Conseil d'administration et communiqués par UBS avant l'ouverture du négoce des droits. En aucun cas le nombre de nouvelles actions à émettre ne dépassera 1 250 000 000. Le négoce des droits de souscription à la SWX Europe et au New York Stock Exchange devrait débuter fin mai 2008 à début juin 2008, la période d'exercice des droits s'étendant sur à peu près la même période. Le jour prévu pour l'ouverture au négoce des nouvelles actions, le paiement et le règlement de l'émission des droits de souscription devraient se situer à la mi-juin 2008. Les nouvelles actions émises seront classées pari passu à tout point de vue avec les actions nominatives existantes immédiatement après l'émission.

Les détenteurs des actions créées en tant qu'éléments du dividende en actions seront habilités à participer à l'émission des droits de souscription. Les obligations convertibles en actions émises en mars 2008 sont assujetties à des dispositions anti-dilution: le prix de conversion sera revu à la baisse afin d'être conforme à la valeur théorique des droits de souscription.

Stratégie

Le Conseil d'administration d'UBS confirme la stratégie bien établie d'UBS qui est d'opérer comme un seul établissement, dans le monde entier, dans les segments d'affaires que sont la gestion de fortune, la gestion d'actifs et les activités de banque d'affaires. Néanmoins, il reconnaît que les groupes d'affaires d'UBS doivent coopérer dans l'intérêt de la clientèle, mais également enregistrer de bons résultats par rapport à leurs concurrents.

Le Conseil d'administration exige une révision et un renforcement de la fonction de maîtrise des risques d'UBS. Il reconnaît aussi le besoin de réduire les expositions aux positions non liquides figurant au bilan et aux positions de négoce pour compte propre qui sont à l'origine des pertes récentes. UBS a pris des mesures et continuera à les développer ces douze prochains mois afin d'assurer que les activités resteront axées sur un bon équilibre entre risque et rémunération du risque. UBS vise1 au maintien d'un ratio BRI de catégorie 1 sensiblement supérieur à celui de la plupart des ses concurrents internationaux.

La direction poursuivra également son programme de mise en œuvre de changements structurels visant à consolider l'établissement, en mettant l'accent sur les activités avec la clientèle dans Investment Bank, en réduisant davantage les actifs pondérés en fonction du risque et la taille globale du bilan, notamment par l'utilisation du nouveau cadre de financement, et en renforçant encore les systèmes de maîtrise des risques. La capacité de risque utilisée hors portefeuille « work-out » est nettement inférieure à celle du passé. Cela reflète la volonté de rapprocher les activités d'Investment Bank aux intérêts et aux capacités d'autres domaines d'UBS.

En outre, la nouvelle direction d'Investment Bank mettra l'accent sur le redéploiement des activités en fonction des actuelles opportunités du marché, y compris les réductions stratégiques de toutes les principales catégories de coûts. UBS fournira de plus amples renseignements à cet égard le moment venu. Quant aux groupes d'affaires Global Wealth Management & Business Banking et Global Asset Management, ils ne cesseront de mettre l'accent sur la satisfaction des besoins à long terme de la clientèle afin d'accroître leurs parts de marché, ce qui demeure un objectif clé d'UBS.

L'environnement reste difficile pour le secteur financier. L'équipe dirigeante d'UBS a fait de l'efficacité opérationnelle et de la gestion des coûts dans l'ensemble du Groupe ses principaux objectifs de performance pour ces prochains trimestres.

1 Ce chiffre ne reflète pas l'augmentation du capital-actions résultant du dividende en actions approuvée par l'Assemblée générale extraordinaire du 27 février 2008. Il faudra lui ajouter le nombre d'actions à émettre en rapport avec le dividende en actions.

Cautionary Statement Regarding Forward-looking Statements

This document contains statements that constitute "forward-looking statements", including, but not limited to, expectations relating to UBS's estimated and future financial condition and performance, including, but not limited to, impairment charges, net result attributable to shareholders, results of UBS's business groups, revenue contribution of FICC, accounting effects under IFRS of fair value treatment of own liabilities and the MCNs, net new money in- and outflows for Global Wealth Management & Business Banking and Global Asset Management, total BIS capital ratio and Tier 1 ratio, statements relating to the capital raising measures described herein; the sufficiency of these measures as compared to current and anticipated impairment of assets and market developments; work-out measures related to impaired or illiquid assets, exit strategies and the effects of distressed market conditions; and global strategy pursued by UBS, structural changes and their effect on profit, operational efficiencies and cost management. While these forward-looking statements represent UBS's judgments and expectations concerning its estimated and future financial condition and performance and future development of its business, a number of risks, uncertainties and other important factors could cause actual results and developments to differ materially from its expectations. These factors include, but are not limited to, (1) the extent and nature of future developments in the credit markets, including the subprime market, and their impact on the financial industry in general and UBS in particular, (2) the occurrence of other market and macro-economic trends, whether as a result of follow-on market developments or due to other unanticipated market trends, (3) the impact of such future developments on UBS's positions, credit and market exposures and short-term and longer-term earnings; (4) successful consummation of the capital raising measures discussed above; (5) successful implementation of global strategy and structural changes; and (6) the impact of all these matters on UBS's capital position, future earnings, operational efficiencies and cost management. In addition, these results could depend on other factors that UBS has previously indicated could adversely affect its business and financial performance which are contained in its past and future filings and reports, including those filed with the Securities and Exchange Commission (the "SEC"). Further information is set forth in those filings and reports, including UBS's Annual Report on Form 20-F for the financial year ended 31 December 2007. UBS is not under any obligation to (and expressly disclaims any such obligation to) update or alter its forward-looking statements whether as a result of new information, future events, or otherwise.

Notice to U.S. Persons

The issuer may file a registration statement (including a prospectus) with the SEC for any offering of securities pursuant to the capital raising measures described herein. Before you invest in any such securities, you should read the prospectus in that registration statement and other documents the issuer has filed with the SEC for more complete information about the issuer and such offering. You may get these documents, once filed, for free by visiting EDGAR on the SEC website at www.sec.gov. Alternatively, the company will arrange to send you the prospectus after filing if you request it by calling +41-44-236-6770 or, if you are calling from the United States of America, by calling toll-free +1-866-541-9689. Our investor relations department would be happy to address any questions you may have. You may reach them at +41-44-234-4100 or, if you are calling from the United States of America, at +1-212-882-5734.

No prospectus or solicitation

This publication constitutes neither an offer to sell nor a solicitation to buy securities. It does not constitute a prospectus within the meaning of Art. 652a of the Swiss Code of Obligations, the Listing Rules of the SWX Swiss Exchange or Art. 13 of the EC Directive 2003/71/EC of the European Parliament and Council dated November 4, 2003 (the "Prospectus Directive"). The offer will be made solely by means of, and on the basis of, a securities prospectus which is to be published. Any investment decision regarding the Subscription Rights or the shares of UBS should only be made on the basis of the prospectus which will be prepared in connection with the Rights Offering, and investors are advised to consult with their bank, broker or investment advisor before taking any such investment decision. The securities prospectus is expected to be published before starts of rights trading and will be available free of charge from UBS, Bahnhofstrasse 45, CH-8001 Zurich Switzerland, and Aeschenvorstadt 1, CH-4051 Basel, or on UBS's website, www.ubs.com.