UBS News Alert


UBS enregistre au premier trimestre un résultat avant impôts de 2810 millions de CHF

Zurich / Bâle | | Quarterly Results

Résultats du premier trimestre 2010

  • Résultat avant impôts des activités poursuivies de 2810 millions au premier trimestre 2010

  • Toutes les divisions ont affiché un bénéfice avant impôts au premier trimestre

  • Le résultat net attribuable aux actionnaires d'UBS s'est élevé à 2202 millions de CHF, soit une hausse de 83% par rapport au trimestre précédent

  • Bénéfice par action (BPA) dilué de 0.58 CHF et rendement des fonds propres annualisé de 21,0%

Bons résultats d'Investment Bank

  • Les résultats d'Investment Bank ont bénéficié de la contribution importante du segment Revenu fixe, monnaies et matières premières bien que l'exposition aux risques n'ait augmenté que de manière limitée

  • Les activités sur actions ont dopé les revenus et maintenu leur part de marché

Redressement des marges au sein de Wealth Management & Swiss Bank

  • La croissance des revenus au sein de Wealth Management reflète les premiers fruits des initiatives mises en place en vue d'améliorer la rentabilité

  • Accroissement des marges brutes annualisées de Wealth Management de 5 points de base (pb) à 93 pb au premier trimestre

Actifs investis en hausse de 2% à 2267 milliards de CHF

Nette contraction des sorties nettes de capitaux: au premier trimestre 2010, celles-ci se sont élevées à 8,2 milliards de CHF pour Wealth Management & Swiss Bank, à 7,2 milliards de CHF pour Wealth Management Americas, et à 2,6 milliards de CHF pour Global Asset Management

Maîtrise maintenue des coûts, des risques et du bilan

  • Le ratio charges/produits du Groupe s'est établi à 69,7% au premier trimestre, grâce au maintien de la maîtrise des coûts

  • Le ratio de fonds propres BRI de catégorie 1 s'est élevé à 16,0% en fin de trimestre, contre 15,4% au 31 décembre 2009; le noyau dur du capital de catégorie 1 («core tier 1 capital ratio») s'est accru à 12,5%, contre 11,9%

  • Le bilan est resté stable, les actifs totalisant 1356 milliards de CHF et les actifs pondérés en fonction du risque 209 milliards de CHF au 31 mars 2010; le ratio d'endettement selon la FINMA a atteint 4,1% au premier trimestre 2010, contre 3,9% au quatrième trimestre 2009

Commentaire du CEO et perspectives

Oswald J. Grübel, CEO du Groupe, a déclaré qu'UBS était en bonne voie pour atteindre ses objectifs à moyen terme. UBS prévoit une amélioration progressive des résultats de la gestion de fortune et de la gestion d'actifs, sous réserve des conditions du marché

Commentant les résultats du premier trimestre d'UBS, Oswald J. Grübel, CEO du Groupe, a déclaré: «Nous sommes bien positionnés pour atteindre nos objectifs à moyen terme. Nous avons mis en œuvre les mesures annoncées en 2009 et enregistré un bon bénéfice tout en maîtrisant nos coûts et en gérant notre bilan et les risques de manière rigoureuse.»

Résultat de 2202 millions de CHF au titre du premier trimestre 2010

UBS annonce pour le premier trimestre un bénéfice net attribuable aux actionnaires d'UBS de 2202 millions de CHF (bénéfice net de 1205 millions de CHF au quatrième trimestre 2009).

Wealth Management & Swiss Bank a enregistré un résultat avant impôts en hausse de 5% à 1161 millions de CHF au premier trimestre, contre 1109 millions de CHF au quatrième trimestre. Le résultat avant impôts de l'unité Wealth Management a augmenté de 3% à 696 millions de CHF contre 674 millions de CHF, car la hausse du produit d'exploitation a été en partie compensée par l'accroissement des provisions au titre du versement de primes de résultats. Les marges brutes annualisées de Wealth Management ont augmenté de 5 pb à 93 pb au premier trimestre, contre 88 pb le trimestre précédent. Le bénéfice avant impôts de l'unité Retail & Corporate s'est accru de 7% pour s'établir à 465 millions de CHF contre 435 millions de CHF, en raison principalement des recouvrements pour pertes de crédit.

Wealth Management Americas a enregistré un bénéfice avant impôts de 15 millions de CHF au premier trimestre, contre 178 millions de CHF le trimestre précédent. Les revenus ont reculé de 2% en raison principalement du crédit d'intérêts de 35 millions de CHF enregistré au quatrième trimestre 2009. Le résultat du premier trimestre a été caractérisé par la hausse de la rémunération reportée des conseillers financiers et par l'introduction d'un nouveau programme de rémunération pour ces derniers. Le premier trimestre a également été influencé par l'alourdissement des charges du Corporate Center et les coûts de restructuration liés à la réduction de l'effectif.

Global Asset Management a enregistré un bénéfice avant impôts de 137 millions de CHF au premier trimestre, contre 284 millions de CHF au quatrième trimestre, en raison d'une faible diminution des revenus et de l'augmentation des charges de personnel.

Investment Bank a enregistré un bénéfice avant impôts de 1190 millions de CHF au premier trimestre, contre 297 millions de CHF le trimestre précédent. Cette amélioration s'explique essentiellement par les excellents résultats du segment Revenu fixe, changes et matières premières (FICC). Les revenus de FICC ont affiché une hausse importante pour ressortir à 2165 millions de CHF, contre 496 millions de CHF, la performance s'étant améliorée dans toutes les activités de FICC, en particulier le crédit. Les revenus des actions ont augmenté de 32% à 1255 millions de CHF, contre 948 millions de CHF. Les revenus totaux du département Investment Banking ont fléchi de 19% à 604 millions de CHF, contre 746 millions de CHF, car le pool de commissions a diminué du fait de la baisse des activités clients par rapport au quatrième trimestre, période traditionnellement vigoureuse. Le résultat du premier trimestre a été marqué par une charge pour propre crédit de 247 millions de CHF sur des engagements financiers figurant à leur juste valeur. Investment Bank a enregistré des recouvrements nets pour pertes de crédit de 112 millions de CHF, contre des correctifs de valeur nets pour pertes de crédit de 70 millions de CHF. Les charges d'exploitation se sont alourdies en raison de la hausse des provisions au titre du versement de primes de résultats.

Le résultat avant impôts des activités de trésorerie et autres affiche un bénéfice avant impôts de 306 millions de CHF au premier trimestre, contre une perte avant impôts de 956 millions de CHF au quatrième trimestre. Le premier trimestre 2010 a inclus un gain de 231 millions de CHF provenant de la réévaluation de l'option d'achat par UBS des fonds propres du SNB StabFund. Le quatrième trimestre 2009 a inclus une charge de 690 millions de CHF liée à la réallocation des revenus négatifs par rapport aux périodes précédentes qui ont découlé du nouveau mode de calcul du propre crédit.

Les résultats du premier trimestre 2010 comprennent une charge fiscale de 603 millions de CHF, contre un crédit d'impôt de 480 millions de CHF au trimestre précédent.

Résultats des divisions: 1T10 contre 4T09

Rapport par division

Flux net d'argent frais et actifs sous gestion

Wealth Management – Les sorties nettes de capitaux se sont élevées à 8,0 milliards de CHF au premier trimestre 2010 contre 32,9 milliards au quatrième trimestre 2009. Cette baisse reflète les mesures prises par la direction afin de stabiliser les flux de clientèle ainsi que l'impact moindre de facteurs extraordinaires tels que l'amnistie fiscale italienne, qui avait eu un impact matériel sur le résultat du quatrième trimestre. L'afflux net d'argent frais en Europe est resté négatif mais dans une mesure nettement moindre et certaines implantations ont affiché des afflux nets d'argent frais. En outre, au premier trimestre 2010 des afflux nets de fonds continus ont été enregistré dans la région Asie Pacifique et les flux nets d'argent frais sont devenus positifs dans le segment de la clientèle très haut de gamme. Les sorties nettes de fonds de la gestion de fortune suisse ont totalisé 1,2 milliard de CHF, soit un recul par rapport au 1,7 milliard de CHF au quatrième trimestre 2009. S'agissant de la gestion de fortune internationale, les sorties nettes de capitaux se sont nettement améliorées à 6,8 milliards de CHF, contre 31,2 milliards de CHF.

Retail & Corporate – Les sorties nettes de capitaux se sont élevées à 0,2 milliard de CHF au premier trimestre 2010, contre 0,3 milliard de CHF au quatrième trimestre 2009.

Wealth Management Americas – Les sorties nettes de capitaux sont ressorties à 7,2 milliards de CHF au premier trimestre 2010 contre 12,0 milliards de CHF au quatrième trimestre 2009. Bien que les afflux nets de fonds soient restés négatifs, les sorties de fonds liées au départ de conseillers financiers ont fléchi. Pour la première fois depuis le premier trimestre 2008, les afflux nets d'argent frais provenant des conseillers financiers travaillant chez UBS depuis plus d'une année ont été positifs.

Global Asset Management – Les afflux nets d'argent frais provenant de tiers, soit 2,1 milliards de CHF, ont été plus que compensés par les sorties nettes de capitaux de 4,7 milliards de CHF de clients des activités de gestion de fortune d'UBS au premier trimestre. Le total des sorties nettes de fonds a diminué, passant de 11 milliards de CHF à 2,6 milliards de CHF. Si l'on exclut les flux en rapport avec les placements monétaires, les reflux nets de capitaux ont baissé, passant de 5,7 milliards de CHF à 1,6 milliard de CHF.

Les actifs investis ont progressé de 2% pour atteindre 2267 milliards de CHF le 31 mars 2010, contre 2233 milliards de CHF le 31 décembre 2009. La croissance s'explique par l'évolution favorable des marchés et les effets de change positifs qui ont été en partie neutralisés par les sorties nettes de capitaux. Concernant les actifs investis, 963 milliards de CHF ont été imputables à Wealth Management & Swiss Bank (827 milliards de CHF ont été attribuables à Wealth Management et 136 milliards de CHF à Retail & Corporate); 714 milliards de CHF reviennent à Wealth Management Americas et 590 milliards de CHF à Global Asset Management.

Fonds propres et bilan

Au 31 mars 2010, le ratio BRI de catégorie 1 d'UBS était de 16,0%, contre 15,4% au 31 décembre 2009. Le noyau dur du capital de catégorie 1 («core tier 1 capital ratio») d'UBS est passé de 11,9% à 12,5%. Au premier trimestre, les actifs pondérés en fonction du risque ont augmenté de 1% à 209 milliards de CHF et les fonds BRI de catégorie 1 se sont accrus de 1,6 milliard de CHF à 33,4 milliards de CHF.

Le bilan d'UBS est resté stable, les actifs totalisant 1356 milliards de CHF au 31 mars 2010, ce qui correspond à une hausse de 1% par rapport au 31 décembre 2009. Le ratio d'endettement d'UBS selon la FINMA s'est redressé à 4,1% au premier trimestre 2010, contre 3,9% au quatrième trimestre 2009.

Perspectives

Au deuxième trimestre, l'activité des marchés boursiers devrait être somme toute comparable à celle du premier trimestre, bien que les craintes concernant certaines dettes souveraines en Europe soient source d'incertitude pour les marchés. Les marchés des banques devraient toutefois poursuivre leur reprise, ce dont les activités de prêt et de conseil financier d'UBS devraient profiter. Les optimisations opérationnelles mises en oeuvre l'année passée devraient avoir un effet positif sur les résultats futurs d'UBS. UBS table sur une amélioration progressive des résultats de la gestion de fortune et de la gestion d'actifs, sous réserve des conditions du marché. Les sorties nettes de capitaux devraient être relativement modérées ces prochains temps, et UBS contine de croire que les mesures prises pour enrayer ce phénomène se révéleront efficaces. Les actifs investis, qui affectent plus directement les revenus, sont sujets aux fluctuations du marché mais devraient demeurer en grande partie stables.

Webcast

  • 9h: Présentation en direct

  • 14h: Répétition

  • 18h: On demand