UBS News Alert


Exposition d'UBS au marché des titres hypothécaires à risque (Q3 2007)

Zurich / Bâle | | Quarterly Results

Pour UBS, le domaine le plus affecté par la détérioration du marché qui s'est produite au troisième trimestre 2007 est l'inventaire de titres en rapport avec le marché des hypothèques résidentielles à risque aux Etats-Unis. Lorsqu'UBS a pris ces positions, qu'elle détient encore en partie et dont le volume est important, elles ont été contrebalancées dans une certaine mesure au moyen de couvertures visant à diluer le risque dans des conditions de marché normales et volatiles. Cependant, au troisième trimestre la détérioration de ce secteur a été plus prononcée et brutale que tout autre événement de l'histoire récente des marchés. Les marchés des titres sécurisés ont été confrontés à une crise de liquidités et les positions d'UBS, y compris les titres jouissant de notations de crédit élevés, ont essuyé de fortes pertes de valeur. Les évaluations appliquées par UBS dans son bilan au 30 septembre 2007 reflètent la précarité du marché du logement et hypothécaire aux Etats-Unis pendant le trimestre en question.

Les pertes nettes de ces positions dans les comptes trimestriels ont été de 4,4 milliards de USD (5,3 milliards de CHF), soit des pertes brutes de 5,6 milliards de USD (6,7 milliards de CHF) contrebalancées par des gains réalisés dans les opérations de couverture de 1,2 milliard de USD (1,4 milliard de CHF). Si possible, les titres sont enregistrés à leur prix de marché coté («niveau 1» en termes comptables). Or, cela n'était et n'est toujours pas possible dans les conditions de marché actuelles pour les positions en rapport avec le marché des hypothèques à risque aux Etats-Unis. Par conséquent, UBS utilise dans la plupart des cas des techniques d'évaluation basées sur des «données observables» provenant de titres similaires dans des marchés actifs similaires, de prix de transactions récents pour des titres comparables ou d'autres données de marché observables (données de «niveau 2»). A défaut de données de référence observables, UBS utilise des modèles économétriques basés sur des données observables hors marché («niveau 3»). Les données de ces modèles économétriques consistent principalement de données fournies par des sociétés de service hypothécaires. Ces données, qui sont envoyées vers la fin de chaque mois, ont trait aux flux de trésorerie du mois précédent des hypothèques sous-jacentes des titres en question. Nos modèles évaluent le niveau de risque du portefeuille d'hypothèques sous-jacentes et effectuent une estimation de la juste valeur des positions que nous détenons.

Bien que nos modèles aient été développés par notre établissement et qu'il n'existe aucun modèle standard sur le marché, notre approche est similaire à celle utilisée par les autres acteurs du marché. Nos modèles sont ajustés en fonction de transactions basées sur des instruments financiers similaires, ils sont analysés et mis à jour régulièrement. Ils ne reflètent pas forcément le sentiment du marché ou les prévisions qui sont implicites dans les transactions actives, liquides et de niveau 1. Ces modèles ont des limites qui leur sont propres; en effet, des attentes et des données différentes se traduiraient par des avis différents.

Les principales positions résiduelles d'UBS à fin septembre 2007 incluaient:

  • des positions de titres adossés à des hypothèques résidentielles à risque aux Etats-Unis (RMBS). Il s'agit principalement de tranches jouissant de notations AAA, dont environ 80% ont une durée de vie pondérée attendue inférieure à trois ans. Suite aux correctifs de valeur de ce trimestre, l'exposition nette a été de 16,8 milliards de USD (19,5 milliards de CHF).

  • une exposition nette d'environ 1,8 milliard de USD (2,1 milliards de CHF) aux titres de dette garantis («collateralized debt obligations», CDOs) détenus dans des pools d'hypothèques et conservés après les titrisations. La plupart des titres jouissent actuellement d'une notation «investment grade», dans la plupart des cas «AAA», et la plupart ont une durée de vie pondérée attendue inférieure à cinq ans.

  • des positions dans des tranches "Super Senior", à savoir des tranches de CDOs jouissant d'une notation "AAA". La dette CDO Super Senior dispose d'une notation supérieure à celle d'autres tranches AAA de la même émission en cas de défaut de paiement. Les valeurs notionnelles consolidées de ces titres sont de 20,2 milliards de USD (23,4 milliards de CHF), bien que celles-ci n'indiquent pas forcément l'exposition au risque de ce portefeuille. Ces titres sont assortis de toute une gamme de rangs, d'échéances et de droits en cas de défaut de paiement. Ces positions sont évaluées en utilisant la méthodologie de niveau 3.

Naturellement, la valeur future de ces titres dépendra de l'évolution des pools d'hypothèques sous-jacentes, des modifications des pertes attendues, des améliorations des modèles et des notations de crédit des titres en question. UBS continue de gérer, négocier et couvrir ces positions, pour autant que les conditions de marché le permettent.

Résultats trimestriels