Nouvelles UBS


Investor Day 2009: UBS informe les investisseurs des progrès accomplis dans le processus de transformation de l'entreprise et annonce les objectifs à moyen terme pour le Groupe et ses divisions

Zurich / Bâle | | Price Sensitive Information

Pour de plus amples informations voir également www.ubs.com/investorday. L'Investor Day y sera diffusé en direct (dès 08h15) et vous y trouverez les présentations.

Lors de l'Investor Day 2009 qui se tient aujourd'hui à Zurich, le Directoire du Groupe fera le point sur la transformation en cours de la banque, la stratégie et les objectifs à moyen terme devant permettre à UBS de renouer avec une rentabilité durable.

Oswald J. Grübel, Group Chief Executive Officer d'UBS, a déclaré: «Notre stratégie constitue une évolution en termes de portefeuille d'activités, mais une révolution pour ce qui est de notre fonctionnement. UBS peut construire son avenir sur la base d'excellentes activités et d'éléments distinctifs puissants, à savoir son positionnement de gérant de fortune leader associé à une banque d'affaires active à l'échelle mondiale, un gérant d'actifs international et la première banque universelle en Suisse. Nous avons bien progressé en renforçant notre base de capital et en positionnant le Groupe de manière à dégager une croissance des activités, mais il reste encore à faire.»

UBS a l'intention d'être la banque internationale orientée vers les besoins de la clientèle et leader du marché. Elle renforcera sa position de première banque pour les clients fortunés (High Net Worth, "HNW") et très fortunés (Ultra High Net Worth,"UHNW") et restera la première banque en Suisse. Par ailleurs, elle veut figurer parmi les principales banques dans les régions prometteuses, être la banque d'affaires axée sur les activités avec la clientèle et leader du marché et être rentable dans chaque segment, marché et activité.

«Nous bâtissons une nouvelle UBS: une banque qui applique les critères les plus élevés, se distingue par la transparence et la fiabilité des conseils et services qu'elle offre à ses clients ainsi que par sa manière de gérer ses affaires, et qui fait preuve d'intégrité et d'honnêteté. Je suis convaincu qu'en changeant la façon dont nous nous engageons au service de nos clients, nous serons en mesure d'atteindre les objectifs financiers que nous visons aujourd'hui pour le moyen terme», a-t-il ajouté.

La transformation continue d'UBS et la mise en œuvre des stratégies présentées aux investisseurs permettront à UBS d'atteindre des objectifs précis à moyen terme (3-5 ans): un bénéfice annuel avant impôts de près de 15 milliards de CHF; un ratio charges/produit de 65-70% et un rendement des fonds propres de 15-20%. La réalisation des objectifs sera tributaire de l'évolution des marchés et des changements du cadre réglementaire.

Oswald Grübel a déclaré: «La transformation entreprise est fondamentale et ne sera pas rapide, mais je suis déterminé à tout mettre en œuvre pour que la réussite de l'entreprise soit durable et ne se limite pas à satisfaire uniquement des attentes à court terme.»

Objectifs spécifiques pour le moyen terme
A mesure que la stabilisation de la banque se poursuit, UBS a défini les objectifs financiers suivants pour le moyen terme:

Wealth Management & Swiss Bank

• Produit d'exploitation d'environ 14,3 milliards de CHF
• Bénéfice avant impôts d'environ 6,5 milliards de CHF
• Ratio charges/produit d'environ 54%

Wealth Management

• Produit d'exploitation d'environ 10 milliards de CHF
• Bénéfice avant impôts d'environ 4,6 milliards de CHF
• Actifs investis > 1000 milliards de CHF
• Marge brute > 100 points de base
• Croissance de l'afflux d'argent frais d'environ 5% des actifs investis par an
• Environ 4700 conseillers à la clientèle

Swiss Bank

• Produit d'exploitation d'environ 4,3 milliards de CHF
• Bénéfice avant impôts d'environ 1,9 milliard de CHF
• Ratio charges/produit d'environ 54%

Investment Bank (normalized)1

• Revenus d'environ 20 milliards de CHF
• Bénéfice avant impôts d'environ 6 milliards de CHF
• Ratio charges/produit d'environ 70%
• Actifs (en excluant les valeurs positives de remplacement) d'environ 550 milliards de CHF

Wealth Management Americas

• Bénéfice avant impôts > 1 milliard de CHF
• Ratio charges/produit compris entre 80 et 85%

Global Asset Management

• Bénéfice avant impôts d'environ 1,3 milliard de CHF
• Produit d'exploitation > 3 milliards de CHF
• Ratio charges/produit de 50-60%

Asia Pacific2

• Croissance des revenus de 66% à environ 8,5 milliards de CHF par rapport au niveau actuel

Total Balance Sheet Assets (IFRS)
Total Balance Sheet excl PRVs

• Environ 1500 milliards de CHF
 
• Environ 1000 milliards de CHF

1 Les objectifs sont "normalisés" en excluant toutes les positions à risque résiduelles d'Investment Bank, les coûts associés et les charges de restructuration, en partant du principe que les correctifs de valeur pour risques de crédit se situeront dans la moyenne de 2004-2009 (hors actifs reclassés) et en appliquant des coûts de financement basés sur le financement au troisième trimestre 2009. Sur cette base, le bénéfice avant impôts d'Investment Bank pour les neuf mois jusqu'au 30 septembre 2009 est ressorti à près de 2,5 milliards de CHF.



2 La composante Investment Bank des résultats de la région Asie Pacifique est basée sur des objectifs "normalisés".

Les plans du Groupe et des divisions sont le reflet de la manière différente dont UBS sera gérée, de la focalisation renouvelée - et améliorée - sur la performance, et de la volonté de protéger la réputation du Groupe. L'intégration constituera un facteur crucial de la nouvelle UBS. Elle sera soutenue par une approche systématique, des structures et des mesures d'incitation spécifiques.

Wealth Management & Swiss Bank

Wealth Management: UBS reste le gérant de fortune leader à l'échelle mondiale, occupant la position de leader du marché en Europe, en Suisse, dans la région Asie Pacifique et dans d'autres marchés émergents. L'activité Wealth Management dispose d'une présence internationale solide - elle est représentée dans 44 pays avec des centres de comptabilisation dans 18 pays et une base de clientèle très attrayante - notamment la plus grande base de clientèle dans les segments UHNW et HNW et une vaste gamme de produits grâce à son partenariat avec d'autres divisions.

En vue d'atteindre ses objectifs à moyen terme, Wealth Management a lancé des initiatives pour faire face à la contraction des marges, pour transformer les activités offshore, accélérer l'investissement dans des marchés onshore sélectionnés, élargir ultérieurement la présence de l'établissement dans le segment UHNW et tirer parti de l'offre de produits intégrée.

UBS réalisera l'accroissement des revenus et des marges brutes visé dans ses objectifs à moyen terme en inversant les sorties de capitaux, en améliorant la performance des placements et la qualité du conseil, en maintenant sa position de leader du secteur en matière de gestion des coûts et en proposant aux clients des services intégrés de manière cohérente et structurée.

Les reflux sont affectés par un certain nombre de facteurs - amnisties fiscales, désendettement, diversification, consommation, réputation et départs de conseillers à la clientèle. Lorsqu'UBS passera de la stabilité financière à la réussite financière, les clients retrouveront confiance dans UBS, ce qui se traduira par une inversion des sorties de capitaux.

Les observateurs externes ont eu tendance à surestimer les effets potentiellement négatifs des amnisties fiscales en Europe. De fait, sur les 435 milliards de CHF du total d'actifs européens investis, près d'un quart représentent des actifs transfrontaliers dans des pays voisins de la Suisse, ainsi qu'au Royaume-Uni. UBS jouit d'ores et déjà d'une solide présence onshore sur ces marchés, qui devrait lui permettre de conserver les fonds rapatriés. UBS prévoit également de compenser les pertes sur les marchés traditionnels européens grâce à l'afflux de capitaux en provenance des marchés émergents.

Swiss Bank: UBS reste l'établissement de services financiers dominant en Suisse et les volumes d'affaires sont devenus stables. Sur la base des résultats depuis le début de l'année jusqu'au 30 septembre 2009, les volumes d'affaires se situent au même niveau de 2008 dans le segment de détail de Swiss Bank (mesuré en fonction des actifs des clients et des hypothèques) et dépassent le niveau de 2007 dans le segment des entreprises (mesuré en fonction des actifs des clients et des prêts accordés).

Malgré sa position globale de leader, UBS peut améliorer son taux de pénétration du marché suisse. A titre d'exemple, l'augmentation du nombre de produits utilisés par chaque client constitue une opportunité de croissance importante pour les activités avec les entreprises et les activités de détail. L'intégration de tous les produits et activités d'UBS en Suisse constitue dès lors une priorité importante pour l'équipe dirigeante responsable de toutes les activités sur le marché national suisse. Le segment de la banque de détail ciblera les étudiants, les jeunes professionnels, les familles et les personnes proches de la retraite. Swiss Bank distribuera ses produits couvrant tout le cycle de vie de manière systématique et appropriée.

Investment Bank

La reprise d'Investment Bank est évidente. Investment Bank a pris les mesures qui s'imposaient pour stabiliser son activité et dispose des talents capables de mettre en œuvre sa stratégie. Le secteur "cash equities", les activités sur les marchés des capitaux en actions et les activités de change figurent toujours parmi les trois premières places au classement mondial.

La stratégie d'Investment Bank sera centrée sur un modèle d'affaires intégré, s'appuyant sur les transactions de flux et le conseil ainsi que sur les besoins de la clientèle.

Le facteur crucial pour le rétablissement d'Investment Bank est la réorientation de l'activité Fixed Income, Currencies and Commodities (FICC, revenu fixe, monnaies et matières premières). L'activité FICC vise des bénéfices trimestriels à moyen terme de plus de 2 milliards de CHF sur une base normalisée, en tenant compte des contributions accrues dans les activités sur changes, sur les marchés monétaires, dans les activités sur taux et les marchés émergents ainsi que d'une modeste augmentation de la contribution des activités de crédit. Les efforts accomplis pour atteindre cet objectif incluent une amélioration des contrôles et des infrastructures, le recrutement de dirigeants expérimentés pour orienter les modifications mises en œuvre, l'accélération de la rotation de l'inventaire d'actifs, la reconstitution des capacités de distribution pour ramener les clients au cœur des activités.

Dans les activités sur actions, l'offre de produits existants dans les dérivés, les dérivés négociés en Bourse et le prime brokerage sera élargie en améliorant la plate-forme destinée aux intermédiaires, en mettant l'accent sur la gestion efficace du bilan et en élargissant l'offre de produits pour les clients. L'activité Actions vise des revenus trimestriels normalisés à moyen terme de plus de 1,75 milliard de CHF.

Le départment Investment Banking ("IBD") vise des revenus trimestriels supérieurs à 1 milliard de CHF. IBD dirigera les efforts de marketing d'UBS destinés aux entreprises et élargira son offre transversale de solutions de conseil. IBD entend capitaliser sur les relations de ses dirigeants au sein d'UBS et améliorer la connaissance de ses produits dans d'autres unités de la banque.

Global Asset Management

L'un des éléments clés de la stratégie de Global Asset Management est le fait d'exploiter l'amélioration de la performance de placement dans toutes les catégories d'actifs. A la fin du troisième trimestre 2009, huit de ses treize principales stratégies de placement ont dégagé un résultat supérieur à l'indice de référence sur un, trois et cinq ans. Cette performance, conjuguée à la diversification des activités à travers les zones géographiques, les capacités et les canaux de distribution ces dernières années, constituera le fondement de la croissance future. La distribution pour des tiers institutionnels et «wholesale» sera étendue, la coopération avec les activités de gestion de fortune d'UBS sera renforcée, le positionnement solide d'UBS dans les marchés émergents - en particulier la Chine, la Corée et le Moyen-Orient - sera exploité dans le but de permettre à la division d'atteindre ses objectifs à moyen terme.

Global Asset Management anticipe une évolution positive de l'afflux net d'argent frais dès 2010 et une augmentation de la part d'activités avec des tiers à moyen terme.

Wealth Management Americas

La nomination de Robert J. McCann, président et CEO de Wealth Management Americas, souligne l'importance de cette division. Au cours des deux premières semaines après sa nomination, Robert McCann a mis en place une équipe de renouvellement qui se concentrera sur la réorientation stratégique de tous les aspects des activités. L'objectif est d'améliorer l'expérience de conseil pour les clients et la capacité des conseillers de satisfaire les besoins des clients dans des conditions de marchés difficiles.

Forte de quelque 694 milliards de CHF d'actifs investis, la division dispose actuellement d'une base solide. A l'avenir, Wealth Management Americas se positionnera comme une plate-forme axée sur le conseil en améliorant l'expérience de conseil, en se concentrant sur les segments UHNW et HNW et en gérant les affaires de manière disciplinée, ce qui se traduira par une augmentation de la rentabilité.

Asie / Pacifique

UBS conserve la meilleure combinaison d'activités de banque d'affaires et de gestion de fortune de cette région à forte croissance. UBS possède par ailleurs une présence suffisamment étendue et cohérente dans la région pour s'y assurer un succès durable. Son héritage et son excellente position concurrentielle dans la zone Asie / Pacifique permettront à Investment Bank d'atteindre ses objectifs à moyen terme en renforçant sa position actuelle de leader dans le secteur des actions, d'IBD et des activités de change et en développant les activités FICC. L'activité de gestion de fortune se développera tant sur les marchés nationaux établis que sur certains marchés à fort potentiel. UBS maintiendra les taux de croissance de l'activité de Global Asset Management. UBS continuera d'investir dans cette région importante ce qui aidera toutes les divisions à atteindre leurs objectifs à moyen terme. La région Asie Pacifique est la région la plus intégrée et à l'avenir UBS entend renforcer encore son approche intégrée pour satisfaire les besoins des clients.

Capital et risque

La valeur à risque (Value at Risk, VaR) devrait progressivement augmenter au fur et à mesure que les volumes s'accroissent dans les activités de flux de la clientèle d'Investment Bank. Les actifs pondérés en fonction du risque devraient passer du niveau actuel (211 milliards de CHF) à environ 290 milliards de CHF dans le sillage de la révision du cadre réglementaire Bâle II et de la prise de risque contrôlée dans Investment Bank. UBS vise à améliorer son ratio d'endettement à plus de 5% et ramener le niveau d'actifs ajustés selon la FINMA, utilisés pour le calcul du ratio, à environ 800 milliards de CHF. Les changements actuellement envisagés par les autorités de régulation en matière de fonds propres pourraient entraîner une politique restrictive en matière de dividendes pendant quelques temps.

«Nous allons placer notre clientèle au centre de toutes nos activités, nous focalisant sur la mise en œuvre et l'exécution, en veillant à ne pas diluer le capital des actionnaires, à satisfaire aux exigences réglementaires et à honorer les valeurs d'honnêteté, de transparence et de performance qui façonneront notre organisation à l'avenir. Je m'engage profondément et personnellement à assurer l'avènement de cette nouvelle UBS», a déclaré Oswald Grübel.

Cautionary Statement Regarding Forward-Looking Statements

This release contains statements that constitute "forward-looking statements", including but not limited to management's outlook for UBS's financial performance and statements relating to the anticipated effect of transactions and strategic initiatives on UBS's business and future development. While these forward-looking statements represent UBS's judgments and expectations concerning the matters described, a number of risks, uncertainties and other important factors could cause actual developments and results to differ materially from UBS's expectations. These factors include, but are not limited to: (1) future developments in the markets in which UBS operates or to which it is exposed, including movements in securities markets, credit spreads, currency exchange rates and interest rates; (2) the effect of the current economic environment or other developments on the financial position or creditworthiness of UBS's customers and counterparties; (3) changes in the availability of capital and funding, including any changes in UBS's credit spreads and ratings; (4) the outcome and possible consequences of pending or future actions or inquiries concerning UBS's cross-border banking business by tax or regulatory authorities in various jurisdictions; (5) the degree to which UBS is successful in effecting organizational changes and implementing strategic plans, and whether those changes and plans will have the effects intended; (6) UBS's ability to retain and attract the employees that are necessary to generate revenues and to manage, support and control its businesses; (7) political, governmental and regulatory developments, including the effect of more stringent capital requirements and the possible imposition of additional legal or regulatory constraints on UBS's activities; (8) changes in accounting standards or policies, and accounting determinations affecting the recognition of gain or loss, the valuation of goodwill and other matters; (9) limitations on the effectiveness of UBS's internal processes for risk management, risk control, measurement and modeling, and of financial models generally; (10) changes in the size, capabilities and effectiveness of UBS's competitors; (11) the occurrence of operational failures, such as fraud, unauthorized trading and systems failures, either within UBS or within a counterparty; and (12) technological developments. In addition, actual results could depend on other factors that we have previously indicated could adversely affect our business and financial performance which are contained in our past and future filings and reports, including those filed with the SEC. More detailed information about those factors is set forth in documents furnished by UBS and filings made by UBS with the SEC, including UBS's restated Annual Report on Form 20-F / A for the year ended 31 December 2008. UBS is not under any obligation to (and expressly disclaims any obligation to) update or alter its forward-looking statements, whether as a result of new information, future events, or otherwise.

Rounding

Numbers presented throughout this release may not add up precisely to the totals provided in the tables and text. Percentages and percent changes are calculated based on rounded figures displayed in the tables and text and may not precisely reflect the percentages and percent changes that would be derived based on figures that are not rounded.

Liens