Nouvelles UBS


UBS annonce un repositionnement lui apportant une souplesse stratégique maximale pour son développement futur

Zurich / Bâle | | Price Sensitive Information

  • Les secteurs d'activités d'UBS vont être scindés en trois entités autonomes dotées d'un pouvoir et d'une responsabilité opérationnels accrus.

  • La coopération entre divisions sera promue afin de dégager le maximum de revenus possibles selon des dispositions claires en matière de services, de partage des revenus et de recommandation suivant les conditions du marché.

  • Les mesures incitatives en faveur des dirigeants et des collaborateurs de chaque division autonome seront directement liées aux résultats financiers de celles-ci. Cela permettra de promouvoir la création de revenus et de gérer le risque de manière appropriée et rigoureuse afin de mieux prendre en compte le profil de risque/rendement de chaque activité.

  • UBS continuera d'investir dans ses activités mondiales de gestion de fortune, son métier principal, dont elle poursuivra le développement, afin de renforcer à la fois sa présence sur les marchés de croissance internationaux et sa position de leader en Suisse.

  • La nouvelle structure se traduira par un gain de transparence des sources de création de valeur au sein d'UBS, par l'adoption de normes strictes en matière de disponibilité et d'utilisation des capitaux et financements et par une souplesse stratégique maximale dans une perspective de création de valeur actionnariale future.

  • Toutes les divisions continueront d'opérer sous la marque UBS.

A l'issue d'un examen approfondi de sa stratégie par le Conseil d'administration de la banque et le CEO du Groupe, UBS annonce aujourd'hui une réorientation de sa stratégie et le lancement d'un programme complet de refonte de ses activités. Ce changement vise à exploiter et à développer encore la valeur de la base de clientèle importante dont elle dispose dans ses trois activités, à poser les fondements d'une rentabilité durable de chacune de ses activités et à assurer une revalorisation pour l'ensemble du Groupe.

UBS se présentera désormais sous la forme d'un groupe composé de divisions autonomes. Cette structure lui permettra de faire face avec plus d'efficacité et de flexibilité aux évolutions du secteur financier et notamment aux incertitudes qui pèsent sur les marchés financiers mondiaux à court terme et aux changements potentiels concernant les exigences réglementaires en matière de capital. Le nouveau modèle économique incitera davantage l'ensemble des divisions à viser des résultats individuels, sans compter sur les capitaux et le financement d'un système de subventionnement croisé entre les différentes divisions.

«L'analyse que nous avons menée a clairement mis en évidence les faiblesses inhérentes au modèle d'établissement intégré. Certains de ces points faibles - comme la confusion entourant le véritable rapport risque/rémunération des différentes activités - constituent une source de risque non négligeable, comme nous l'avons constaté ces derniers mois. D'autres ont donné naissance à des processus trop compliqués et des niveaux de complexité inutiles. La nouvelle structure créera un esprit de transformation et sera source de responsabilisation et de transparence tout en nous permettant d'optimiser l'utilisation des capitaux et financements. Ce repositionnement instaurera une souplesse stratégique maximale permettant de saisir les meilleures opportunités possibles dans une perspective de création de valeur actionnariale à l'avenir», a déclaré Peter Kurer, Président du Conseil d'administration d'UBS.

«Nous avons déjà obtenu d'importants résultats avec le repositionnement d'Investment Bank, à l'image de la réduction sensible de nos expositions aux risques, du bilan, des coûts et des effectifs, des changements dans notre modèle de gouvernance et des mesures d'assainissement. J'ai la ferme intention de rendre la gestion d'UBS plus efficace. Le changement radical du mode de gestion de nos divisions va désormais permettre d'accroître l'efficacité des processus et de la structure de direction d'UBS et l'interaction entre nos activités», a expliqué Marcel Rohner, CEO d'UBS.

Direction opérationnelle

La direction opérationnelle du Groupe sera confiée au CEO, qui sera soutenu par le Directoire du Groupe et l'Executive Committee, nouvellement créé.

Le Directoire du Groupe dans son ensemble se concentrera sur les intérêts du Groupe. Il sera plus particulièrement chargé de gérer les services partagés et le développement du leadership du Groupe, d'accroître les revenus interdivisionnaires, de surveiller la gouvernance régionale et de réviser les changements proposés au portefeuille d'activités.

L'Executive Committee composé du CEO, du CFO, du Chief Risk Officer (CRO) et du Group General Counsel décidera de l'allocation des ressources du Groupe. Il établira et contrôlera les objectifs de performance des divisions, les paramètres de risque , l'allocation des capitaux et les conditions de financement.

Les CEO des différentes divisions seront chargés de gérer leur secteur de manière beaucoup plus autonome, avec la responsabilité des ressources financières, du personnel et de l'infrastructure qui leur seront confiés. Les CEO régionaux encourageront la coopération entre les divisions en tant que source de création de valeur pour les actionnaires d'UBS et assumeront la responsabilité au niveau du Groupe en matière de réglementation régionale. Le Corporate Center sera chargé d'assurer un contrôle de pointe au niveau du Groupe sur le plan financier, des risques, juridique et de la conformité, des fonctions dont le renforcement et la mise en œuvre seront surveillés attentivement dans l'ensemble de la banque.

Priorités stratégiques

UBS continuera de développer la plate-forme et l'envergure de Global Wealth Management & Business Banking grâce notamment à l'expansion de sa présence sur les marchés de croissance internationaux de gestion de fortune. La position de leader d'UBS en Suisse, à la fois dans le domaine de la gestion de fortune et en tant que première banque de détail, restera une pierre angulaire de sa stratégie et de la croissance bénéficiaire durable.

Investment Bank poursuivra son repositionnement dans l'optique d'une croissance axée sur les besoins de la clientèle, qui s'accompagnera d'une nouvelle réduction de son bilan et de ses positions à risques. Elle pourra ainsi développer sa couverture et ses capacités de distribution mondiales tout en assurant une responsabilisation maximale en termes de création de valeur pour les actionnaires. Chaque segment - actions, banque d'affaires et revenu fixe, changes et matières premières - sera mesuré à l'aune d'objectifs de rendement du capital individuels. Le nouveau modèle de rémunération reflètera un équilibre adéquat entre risque et rémunération.

L'indépendance de la gestion et des décisions d'investissement ainsi que la performance d'investissement sont essentielles au succès de la division Global Asset Management. Les mesures incitatives en faveur des dirigeants et des employés seront liées aux résultats et à la performance d'investissement de la division.

Programme de changement

Pour mener à bien son changement de modèle économique, UBS s'appuiera sur un programme centralisé couvrant les aspects structurels, juridiques et financiers de la transformation.

Les sept axes du programme qui seront lancés immédiatement sont les suivants:

  • Révision des systèmes de motivation pour récompenser le management divisionnaire et les collaborateurs de la création de valeur actionnariale dans son propre secteur d'activité (au cours du quatrième trimestre 2008)

  • Nouvelles améliorations du cadre de financement de manière à ce que les coûts et la structure des engagements de chaque secteur d'activité avoisinent ceux de concurrents autonomes (fin 2009)

  • Adaptation de la structure de gouvernance exécutive afin de refléter les changements susmentionnés (d'ici à la fin du troisième trimestre 2008)

  • Développement d'objectifs et d'indicateurs de performance correspondant au repositionnement des divisions (fin 2008)

  • Réduction de la taille et de l'ampleur du Corporate Center conformément à la réallocation de la responsabilité des processus aux divisions

  • Révision des dispositions en matière de services, de partage des revenus et de recommandation entre les divisions (mi-2009)

  • Poursuite du programme stratégique de réduction des coûts visant à accroître l'efficacité du Groupe.

UBS estime que le programme de changement devrait être finalisé d'ici fin 2009.

Peter Kurer, Président du Conseil d'administration d'UBS, a déclaré: «Nous sommes satisfaits d'avoir trouvé le bon cadre stratégique pour la gestion et le développement de nos activités. Ce repositionnement va permettre à UBS de saisir rapidement les opportunités qui se présentent pour renforcer ses activités par le biais de collaborations, de coentreprises ou d'autres formes de partenariats, à mesure du retour à la normale sur les marchés financiers, et ce en cherchant à offrir la meilleure création de valeur pour les actionnaires tout en préservant le principal atout d'UBS, sa division de gestion de fortune internationale.