Nouvelles UBS


Assemblée générale d'UBS: annonce préalable d'éléments-clés relatifs aux résultats trimestriels, aux nouvelles mesures d'économies de coûts et à la stratégie

Zurich / Bâle | | Price Sensitive Information

Le discours d'Oswald J. Grübel, Group CEO, à l'occasion de l'Assemblée générale qui se tient aujourd'hui à Zurich, comporte les messages-clés ainsi que les informations financières suivants:

  • Pour le premier trimestre, UBS table sur une perte attribuable aux actionnaires de presque 2 milliards de CHF, suite à une contribution négative globale d'environ 3,9 milliards de CHF imputable à des pertes sur des positions à risque non liquides déjà connues, des provisions pour risques de crédit et en raison d'adaptations de prix pour les dernières positions qui ont été transférées à la Banque nationale suisse. Les perspectives pour ces positions à risque restantes n'ont pas changé de manière significative.

  • Grâce à une nouvelle réduction du total du bilan et des actifs pondérés en fonction du risque, UBS prévoit, malgré la perte trimestrielle, un ratio de fonds propres de près de 10% à fin mars 2009.

  • Malgré de premiers signes positifs, UBS bouclera le premier trimestre sur des sorties nettes de fonds. Pour la division Wealth Management & Swiss Bank les sorties nettes de fonds s'élèvent à près de 23 milliards de CHF. Ces sorties de fonds ont eu lieu après la publication de l'accord relatif aux enquêtes menées sur les services bancaires transnationaux pour les clients américains. Par ailleurs, Wealth Management Americas a enregistré un résultat positif, avec un afflux net d'argent frais de près de 16 milliards de CHF.

  • Souhaitant adapter sa taille en réponse à la modification des conditions de marché et à la réduction des activités, UBS compte réaliser par rapport à 2008 des économies de quelque 3,5 à 4 milliards de CHF d'ici la fin de 2010.

  • Tous les potentiels d'économies seront exploités dans tous les domaines. Une importante suppression de postes est malheureusement inévitable. UBS estime que le nombre de collaborateurs baissera à quelque 67 500 d'ici 2010. A fin mars 2009, UBS employait environ 76 200 collaborateurs dans plus de 50 pays. La suppression de postes concernera également la Suisse.

  • A l'avenir aussi, UBS continuera de conjuguer son métier de base - la gestion de fortune et les activités bancaires suisses - avec son expertise dans les domaines de la banque d'affaires et de la gestion d'actifs. UBS continuera de réduire les risques.

  • UBS se retirera des domaines d'activités risqués et non rentables. La banque examine actuellement son portefeuille d'activités afin d'identifier clairement les domaines dans lesquels elle veut continuer d'opérer et croître et ceux qu'elle veut abandonner.

  • Extrait du discours d'Oswald Grübel: «Nous savons par où commencer. La remise à flot sera longue, et sans nous attendre à une solution miracle à court terme, nous irons progressivement de l'avant, de manière résolue et disciplinée.»

  • Les discours prononcés dans le cadre de l'Assemblée générale sont disponibles à l'adresse www.ubs.com/agm. Des informations plus précises concernant les résultats du premier trimestre, les mesures d'économies de coûts et la stratégie seront publiées le 5 mai 2009.