Nouvelles UBS


Selon l'indice UBS, les craintes d'une guerre contre l'Iraq pèsent lourdement sur la confiance des investisseurs européens

| About UBS

Les investisseurs italiens et allemands sont les plus pessimistes au troisième trimestre

Selon l'Indice de confiance des investisseurs® - UE 5, fruit du partenariat conclu entre UBS et Gallup Organization, la confiance des investisseurs en Europe s'est nettement dégradée en septembre, sur fonds d'inquiétudes quant à l'éventualité d'une guerre contre l'Iraq et d'incertitudes économiques.

L'Indice général a perdu 23 points pour atteindre -24 points en septembre, contre -1 en août, soit son recul le plus important (voir tableau 1). La valeur négative de l'Indice, la plus faible enregistrée depuis l'établissement de son niveau de référence en octobre 2001, révèle que, pour le deuxième mois consécutif, le nombre de réponses pessimistes a dépassé le nombre de réponses optimistes.

Ce sont principalement les inquiétudes accrues des investisseurs concernant la croissance économique des douze prochains mois qui ont tiré l'Indice général vers le bas (voir tableau 2). Près de la moitié des investisseurs (47 %) se sont en effet déclarés pessimistes quant aux perspectives de l'économie, contre 39 % en août. Toutefois, en dépit d'une conjoncture de plus en plus incertaine, la majorité des investisseurs individuels (60 %) estiment que le scénario le plus probable pour l'économie européenne est celui d'une reprise modeste, tandis que 29 % tablent sur la poursuite de la faiblesse économique et 5 % anticipent une dégradation de la situation (voir tableau 3).

Londres, le 23 septembre 2002
UBS SA