UBS news


Baromètre UBS des PME: Les grandes entreprises du secteur industriel profitent de la reprise économique

Zurich/Bâle | | Media Releases Switzerland

  

Les grandes entreprises industrielles ont tendance à mieux profiter de la situation que les petites et moyennes entreprises (PME). C'est ce qui ressort du baromètre des grandes entreprises et de divers indicateurs. En revanche, les PME ont encore perdu un peu de terrain, et le baromètre des PME s'est à nouveau légèrement dégradé en janvier.

Zurich/Bâle, le 5 mars 2014 – La situation économique des grandes entreprises a continué de s'améliorer depuis octobre. Le baromètre est passé de -0.24 point le mois précédent à 0.25 point. En revanche, les PME ont perdu un peu de terrain. Le baromètre des PME a légèrement baissé, de -0.45 point le mois précédent à -0.47 point en janvier. La situation économique des PME reste donc toujours plus difficile que celle des grandes entreprises. Si le baromètre des grandes entreprises a évolué positivement ces derniers mois, celui des PME stagne depuis le mois de mars de l'année dernière.

Les grandes entreprises du secteur de l'industrie accroissent leur production

Alors que les PME ont encore réduit leur production ces derniers mois, les grandes entreprises ont pu augmenter la leur. Ces différences relatives à la production se reflètent aussi dans l'évaluation de la situation des affaires, que les grandes entreprises ont à nouveau jugée bonne pour la première fois depuis le mois de février de l'année dernière. Les PME jugent toujours la situation de leurs affaires mauvaise, même si l'inversion de tendance positive est là aussi visible. Malgré cette amélioration de la situation économique, surtout pour les grandes entreprises, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, trouvent toujours que leurs effectifs sont trop élevés. Les grandes entreprises comme les PME pensent que leur capacité bénéficiaire va à nouveau se dégrader au premier trimestre de l'année en cours. Cette tendance perdure dans les grandes entreprises depuis 2011 et dans les PME depuis 2009.

Le bâtiment est toujours un secteur florissant, quelle que soit la taille de l'entreprise. Les entreprises jugent que la situation générale de leurs affaires est bonne, les commandes ont encore augmenté depuis le trimestre précédent. En outre, les entreprises recherchent toujours de la main d'œuvre. Bien que la pression sur les prix reste d'actualité dans le secteur du bâtiment, le rendement a évolué positivement, surtout dans les grandes entreprises. Il s'est amélioré en janvier par rapport aux trois derniers mois. Dans les PME, le rendement s'est stabilisé. La situation actuelle des affaires est également bonne pour les bureaux d'ingénieurs et d'architectes. Dans les grandes entreprises, on observe un léger fléchissement de la dynamique, mais à un niveau élevé. Il en va de même pour les commandes. Pour cet indicateur aussi, les grandes entreprises enregistrent un fléchissement de la dynamique.

La situation des affaires toujours bonne pour les prestataires de services

Chez les prestataires de services, la situation n'est pas uniforme selon la taille de l'entreprise et l'indicateur, à l'exception de l'évaluation générale de la situation des affaires, que PME comme grandes entreprises jugent bonne. Les grandes entreprises ont ainsi enregistré une hausse des rendements ces trois derniers mois, alors que le niveau de rendement s'est seulement stabilisé pour les PME. Mais la situation de rendement pourrait se dégrader ces prochains mois dans les grandes entreprises, qui redoutent une baisse des prix de vente. En revanche, les PME prévoient des prix stables.

Dans le commerce de détail, la situation de rendement des PME est restée difficile le trimestre dernier, alors que les grandes entreprises sont parvenues au moins à stabiliser leur situation de rendement. Cela pourrait être lié aux prix, que les grandes entreprises ont également réussi à stabiliser tandis qu'ils ont encore baissé dans les PME. Malgré cette amélioration de leur situation de rendement, les grandes entreprises comme les PME jugent que la situation de leurs affaires est tout juste satisfaisante. La situation économique dans le commerce de gros a continué à s'améliorer, ce qui n'est pas le cas dans le commerce de détail. Cette évolution ne dépend pas de la taille des entreprises, mais résulte surtout de l'amélioration de la situation de rendement dans ce secteur. Il n'y a qu'en matière de demande que les grandes entreprises semblent avoir un peu plus de mal que les PME.

C'est surtout dans l'industrie que les PME se portent un peu moins bien que les grandes entreprises, ce qui se reflète dans la plupart des indicateurs et dans le baromètre, dont le niveau en janvier était plus bas pour les PME que pour les grandes entreprises. Chez les prestataires de services, la situation est un peu plus différenciée selon le secteur et l'indicateur, mais les grandes entreprises comme les PME ont profité de la vigueur de la consommation privée.

 

Baromètre UBS des PME

Calcul du Baromètre UBS des PME

Le baromètre UBS de l'industrie est le résultat d'une enquête mensuelle réalisée par le KOF auprès d'entreprises industrielles (hors construction). Il s'agit du premier composant principal calculé parmi 17 sous-indicateurs établis pour tout le secteur industriel. Il se divise en deux catégories: PME (jusqu'à 200 salariés) et grandes entreprises (200 salariés et plus). Son échelle est déterminée de manière à ce que sa moyenne soit de zéro et sa variance de 1.

 

Industrie

Secteur des services

Précision importante

Données corrigées des variations saisonnières. L'analyse est réalisée à l’aide d'un «indice de diffusion»: le résultat correspond à la moyenne des entreprises qui annoncent une tendance positive ou négative. Par conséquent, il n’indique pas les variations sous forme de pourcentage


UBS SA



Contacts

Daniel Kalt, UBS économiste en chef Suisse
Tél. +41 44 234 25 60, daniel.kalt@ubs.com

Sibille Duss, UBS CIO Wealth Management Research
Tél. +41 44 235 69 54, sibille.duss@ubs.com

 

 

Publications et prévisions d'UBS pour la Suisse:  www.ubs.com/economicresearch 
www.ubs.com/wmr-swiss-research


www.ubs.com