Les 3 piliers de la prévoyance vieillesse

En Suisse, la prévoyance vieillesse repose sur le principe des trois piliers et vise à couvrir les besoins financiers durant la retraite. L'AVS et l'assurance-invalidité constituent le 1er pilier. Elles sont obligatoires et vous assurent le minimum vital. Le but du 2e pilier est de garantir la préservation de votre niveau de vie habituel après votre départ à la retraite. Il est lui aussi obligatoire. La prévoyance privée du 3e pilier est facultative. Elle est destinée à vous permettre de satisfaire des souhaits supplémentaires durant vos vieux jours.

Le principe des 3 piliers pour la couverture financière de la vieillesse

Le 1er pilier couvre vos besoins vitaux
La prévoyance étatique – qui comprend l'AVS, l'AI et des prestations complémentaires – garantit le minimum vital. L'AI vous couvre en cas d'invalidité, tandis que l'AVS assure les personnes qui vous survivent si vous venez à disparaître. Le 1er pilier est obligatoire pour toutes les personnes domiciliées ou travaillant en Suisse.

Le 2e pilier assure le maintien approprié du niveau de vie habituel
Aux termes de la LPP, la prévoyance professionnelle incombe aux caisses de pension. Elle est obligatoire pour tous les salariés à partir d'un revenu annuel de 21 060 francs (état 2014).
Avec le 1er pilier, elle doit couvrir environ 60 à 70% du dernier salaire perçu et assurer le maintien du niveau de vie actuel. Les travailleurs indépendants peuvent s'assurer volontairement dans le 2e pilier.

Le 3e pilier comble les lacunes de prévoyance
La prévoyance privée comble les lacunes de prévoyance qui existent en dépit de l'exploitation optimale des rentes du 1er et du 2e pilier. Le mieux est de commencer au plus tôt à constituer le 3e pilier (3a et 3b) pour profiter d'une retraite sans souci financier.

Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner dans votre décision et vous proposerons des solutions de prévoyance adaptées à votre situation.

Hotline prévoyance

0800 002 980*

lundi au vendredi, de 8h00 à 18h00

* Numéro gratuit. Exceptions: taxe éventuelle par le prestataire télécom si les appels proviennent d'un téléphone portable, d'une cabine téléphonique ou de l'étranger.