Immigrer en Suisse, émigrer, tout en s'assurant une prévoyance optimale.

Que vous arriviez en Suisse ou partiez à l’étranger, il est important de poursuivre votre prévoyance. Lors du passage à un nouveau système de prévoyance, il convient de prendre en compte certains points.

  1. Construire sa prévoyance en trois piliers à son arrivée en Suisse – comment envisagez-vous votre prévoyance en Suisse?
  2. Rester couvert en quittant la Suisse – quelles sont les possibilités en quittant la Suisse?

1. Construire sa prévoyance en trois piliers à son arrivée en Suisse

A votre arrivée en Suisse, vous poursuivez votre prévoyance dans le cadre d’un nouveau système. En faisant des versements au premier et deuxième piliers, vous pouvez prétendre à des prestations. En outre, vous avez la possibilité de cotiser pour votre prévoyance au troisième pilier en bénéficiant d’avantages fiscaux.


Trois piliers, un objectif – une couverture financière pour les vieux jours, en cas d’invalidité ou de décès

Le principe des 3 piliers pour la couverture financière de la vieillesse

Source: UBS

La prévoyance avec le premier pilier

Le montant de la rente AVS dépend du nombre d'années de cotisation et du montant des cotisations. Dans le système de répartition, les cotisations AVS versées individuellement par les cotisants ne sont pas thésaurisées (NB: supprimer la virgule) mais servent à payer les rentes des bénéficiaires AVS actuels. A cette fin, 5,15% de votre salaire sont prélevés directement. Ce prélèvement est complété par une contribution du même montant de l’employeur. Si vous êtes un travailleur indépendant, vous trouverez toutes les informations correspondantes sur Devenir indépendant et succession.
 

La prévoyance avec le deuxième pilier 

Avec la prévoyance professionnelle, vous épargnez pour vous personnellement et les fonds que vous versez rapportent des intérêts. A partir d’un salaire annuel de 21 060 francs (seuil 2014), votre employeur est tenu d’organiser votre prévoyance professionnelle. Un pourcentage sera prélevé sur votre salaire en fonction de votre âge, de votre salaire et de la caisse de pension. Votre employeur fournit une contribution au moins égale à la vôtre. Le certificat de caisse de pension établi chaque année ainsi que le règlement vous informent sur le solde de vos avoirs et sur le niveau des prestations en cas de vieillesse, d’invalidité ou de décès.

Vous pouvez combler les lacunes de vos avoirs de vieillesse et de vos prestations par des rachats volontaires. Pour les immigrants qui n’ont encore jamais été affiliés à une institution de prévoyance en Suisse, le rachat annuel ne doit pas dépasser 20% du salaire assuré pendant les cinq premières années.

La prévoyance avec le troisième pilier

La prévoyance privée du pilier 3a est une prévoyance individuelle organisée sous votre propre responsabilité. 

  • Vous bénéficiez d’un taux d’intérêt préférentiel et d’un allégement fiscal, les versements effectués étant déductibles de votre revenu imposable.
  • Si vous êtes affilié à une caisse de pension, vous pouvez verser au maximum 6739 francs (plafond 2014).
  • Vous pouvez utiliser les avoirs du pilier 3a pour financer l’achat d’un logement en Suisse que vous habitez vous-même. 
  • Le capital peut vous être versé dans les cas suivants: cinq ans avant l’âge de la retraite AVS, en cas de départ définitif de Suisse, ou si vous vous mettez à votre compte.
  • Si vous résidez en Suisse, vous pouvez également bénéficier d’une épargne fiscalement optimisée avec le pilier 3a, si votre revenu est imposé à la source. 

Sur Economie d’impôts avec le pilier 3a vous trouverez un aperçu des possibilités offertes.

Si vous souhaitez conserver intégralement votre niveau de vie actuel à la retraite, les prestations provenant des premier et deuxième piliers ne sont pas suffisantes. En complément du pilier 3a, vous pouvez combler la lacune restante avec le pilier 3b. Vous disposez de plusieurs possibilités de placement en fonction de votre profil d’investisseur. 

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller personnellement et vous aider à prendre les bonnes décisions.

2. Rester couvert en quittant la Suisse

Si vous quittez la Suisse, vous continuez également à bénéficier des prestations AVS/AI dans le cadre de vos versements. Si vous quittez définitivement la Suisse, vous pouvez percevoir, conformément aux dispositions légales, les capitaux épargnés dans le cadre de la prévoyance professionnelle et privée après imposition à la source.

Que se passe-t-il avec le premier pilier?

Vous n’êtes plus tenu d’avoir une assurance obligatoire. Vous pouvez opter pour une assurance volontaire:

  • si vous êtes de nationalité suisse ou ressortissant d’un Etat de l’UE/EALE, et
  • si vous allez vivre hors de la zone UE/EALE, et
  • si, avant votre départ, vous avez cotisé à l’AVS pendant cinq ans sans interruption.

La demande doit être faite dans un délai d’un an.

Que se passe-t-il avec le deuxième pilier?

Vous pouvez percevoir vos avoirs de prévoyance sous certaines conditions.

  • Avoir obligatoire de la caisse de pension - le paiement de la part légale n’est pas possible si vous partez vous installer dans un pays de l’UE/AELE où vous serez tenu d’avoir une assurance vieillesse, invalidité et décès. Votre avoir reste en Suisse et doit être placé sur un compte bloqué, par exemple sur le compte de libre passage UBS. Vous pouvez percevoir votre avoir au plus tôt cinq ans avant l’âge de la retraite AVS. 
  • L’avoir surobligatoire de la caisse de pension peut vous être versé sans restrictions si vous quittez la Suisse.

Que se passe-t-il avec le troisième pilier?

Vous pouvez percevoir l’avoir de prévoyance du pilier 3a sans restrictions.

Nous sommes à votre disposition pour vous aider à trouver la solution la mieux adaptée à votre situation.

Thèmes liés à votre prévoyance


* Numéro gratuit. Exceptions: taxe éventuelle par le prestataire télécom si les appels proviennent d'un téléphone portable, d'une cabine téléphonique ou de l'étranger.