Concubinage, famille, divorce - une prévoyance pour tous les cas de figure.

La vie réserve bien des surprises. C’est pourquoi il est important d’assurer son avenir financier, en même temps que celui de sa famille. Qu’advient-il de vous et de votre famille en cas de divorce, d’accident, de maladie ou de décès?

  1. Mettre sa famille à l'abri des problèmes financiers – pouvez-vous encaisser les coups durs financièrement?
  2. Protéger son/sa concubin(e) – quels sont les points importants?
  3. Optimiser la prévoyance après un divorce – comment conserver la meilleure prévoyance possible?

1. Mettre sa famille à l'abri des soucis financiers

Lorsque l’on fonde une famille, les besoins changent du tout au tout. La sécurité financière de vos proches devient une priorité.

Le premier pilier (AVS/AI), la caisse de pension et l’assurance-accidents contribuent pour une part à prendre en charge les risques d’invalidité et de décès.


Risque d'invalidité et de décès

Risques de décès et d’invalidité pour 1000 actifs

Risques pour 1000 actifs


Source: Zurich Suisse, actuariat vie, 2012

Une protection complète en cas d’invalidité et de décès 

La prévoyance étatique et professionnelle ainsi que l’assurance-accidents versent des prestations en cas d’invalidité et de décès. Souvent, ces prestations ne couvrent pas intégralement les besoins financiers.


Structure du revenu en cas de réalisation du risque

Structure du revenu en cas de réalisation du risque

Source: UBS

Avec la prévoyance liée du pilier 3a et la prévoyance libre 3b, vous pouvez assurer les risques d’invalidité et de décès et bénéficier de prestations supplémentaires. Cette prévoyance libre permet de réduire ou de combler la lacune de revenu.

Nous sommes à votre disposition pour assurer une protection optimale de votre famille et étudier la couverture complémentaire la mieux adaptée.

2. Protéger son/sa concubin(e)

D’un point de vue juridique, les concubins n’ont pas les mêmes droits que les conjoints. En principe, le partenaire survivant n’a aucun droit à une rente. En tenant compte du droit successoral, vous pouvez régler la prévoyance du couple au niveau privé. Le mieux est de consigner les dispositions convenues dans un testament ou un pacte successoral.

L’AVS ne verse aucune rente au concubin survivant

Dans un couple non marié, le dernier vivant ne perçoit pas de rente de survivant. Une assurance risque décès privée permet d’y remédier.

La caisse de pension est le plus souvent aux côtés de votre partenaire

Les caisses de pension ne sont pas légalement tenues de verser une rente au concubin. Cependant, de nombreuses institutions de prévoyance lui assurent volontairement une rente, sous certaines conditions. Renseignez-vous à l'aide du règlement de la caisse de pension et indiquez la personne bénéficiaire à votre caisse de pension.

La prévoyance liée du pilier 3a ouvre des possibilités supplémentaires

Au cas où la caisse de pension ne prévoit pas de prestations pour les concubins, il reste la prévoyance privée.

Le versement du pilier 3a est juridiquement encadré. Dans le pilier 3a, vous avez, selon les circonstances, la possibilité de désigner votre concubin comme bénéficiaire.

La prévoyance libre du pilier 3b vous permet de décider librement

A votre décès, votre concubin bénéficiera de prestations dans le cadre des dispositions testamentaires et du règlement concernant le bénéficiaire. Toutefois, les parts réservataires prévues par le droit successoral doivent être respectées.  

3. Optimiser la prévoyance après un divorce

La répartition des avoirs de prévoyance en cas de divorce est juridiquement encadrée. Le législateur part du principe que les deux conjoints se sont engagés à égalité dans le mariage. La répartition se fait en principe à part égale.  

L’AVS veille à l’équité des prestations

Une fois le divorce exécutoire, le revenu AVS calculé pendant le mariage est réparti équitablement entre les deux ex-conjoints. Il est recommandé de demander le partage des revenus (ou splitting) à la caisse de compensation dès que le divorce est prononcé.  

Les avoirs de la caisse de pension sont partagés en deux

Lorsqu’un seul conjoint dispose d’un deuxième pilier, l’avoir épargné pendant le mariage est partagé en deux. Lorsque les deux conjoints sont affiliés à une institution de prévoyance, tous deux ont droit à la moitié de l’avoir acquis par l’autre conjoint pendant le mariage. Lorsque les deux conjoints ne disposent pas de prestations identiques de la caisse de pension, l’un d’entre eux subira une perte de capital. Le conjoint concerné a la possibilité de compenser le manque de couverture résultant du divorce par un rachat bénéficiant en principe d’un allégement fiscal.  

En général, le troisième pilier est également partagé en deux

Les cotisations versées au pilier 3a sont généralement déduites des revenus professionnels. Dans la plupart des cas, l’avoir épargné pendant le mariage est partagé en deux.

Demandez-nous conseil pour rééquilibrer votre prévoyance après un divorce. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Thèmes liés à votre prévoyance


* Numéro gratuit. Exceptions: taxe éventuelle par le prestataire télécom si les appels proviennent d'un téléphone portable, d'une cabine téléphonique ou de l'étranger.