« Nous nous préparons à presque tous les scénarios »

La stratégie de placement d’UBS – et donc les fonds stratégiques d’UBS – découle du savoir de plus de 900 experts en placement du monde entier qui collaborent systématiquement. Philippe G. Müller, responsable UBS Global Investment Themes, explique pourquoi il est optimiste pour l’avenir et pourquoi il se prépare aussi à des scénarios négatifs.

Philippe G. Müller, responsable UBS Global Investment Themes, explique comment travaillent les analystes d’UBS pour dégager une valeur ajoutée pour la clientèle.

22.07.2014, Interview: Stephan Lehmann-Maldonado
 

Au cours des dernières années, le cours des actions a fortement augmenté. Sommes-nous à nouveau au bord du crash aujourd’hui ?

Philippe G. Müller : Non. La conjoncture se rétablit à l’échelle mondiale, la politique monétaire des banques centrales est très expansive et les bénéfices des entreprises améri-caines suivent une solide tendance à la hausse. Au sein de la zone euro, les bénéfices se situent encore à un niveau très bas car la récession n’a pu être surmontée que l’année dernière. En Europe, les gains présentent encore un potentiel supérieur. De ce fait, nous estimons que le cours des actions est bien soutenu pour les six prochains mois et nous nous attendons à de nouvelles hausses. Mais nous n’excluons pas des reculs temporaires à court terme de 5 à 10 %, comme nous en avons vécu au début de l’année.

Quel est le niveau de fiabilité de vos prévisions économiques ?

Il est comparable à celui de la météo : plus les prévisions sont à court terme, plus elles sont simples et exactes. Par exemple, les indices des directeurs d’achat sont des indicateurs à court terme assez fiables de l’évolution de l’économie. Rétrospectivement, on s’aperçoit que nos prévisions étaient assez bonnes depuis le début de l’année 2013. Mais il faut plutôt les comprendre comme des orientations générales qui tolèrent un certain écart, et non pas comme des prévisions exactes de l’avenir.

Et qu’est-ce qui se passe si un événement imprévu vient perturber la situation ?

Nos prévisions se basent sur des hypothèses. Celles-ci ne se réalisent pas toujours. Il est donc très important que nous envisagions différents scénarios. Nous essayons de tenir compte de scénarios négatifs mais aussi positifs, et parfois d’imprévus, pour ne pas être pris à défaut. Ensuite, nous bâtissons notre stratégie de placement sur le scénario qui nous semble le plus probable. Mais si nous devons être un jour surpris par les événements, nous devrions pouvoir adapter notre stratégie rapidement sur la base de nos scénarios alternatifs. Du reste, nous communiquons aussi nos scénarios officiellement. Par exemple, nous présentons en page 4 de « UBS Investir » les évolutions possibles des principaux indices pour les six prochains mois.

Et pourtant, n’y a-t-il pas toujours un angle mort que nous oublions ?

Certes, nous disposons d’experts dans le monde entier qui prennent la température des marchés. Néanmoins, nous avons conscience que notre perception des choses n’est pas complète. Pour découvrir les aspects que nous oublions, nous sollicitons régulièrement des spécialistes externes du placement, des experts et des personnes qui sortent des sentiers battus pour participer à notre processus de placement, et nous soumettons notre stratégie de placement à une simulation de crise. Nous profitons de notre réseau et de notre bonne réputation dans les cercles d’experts.

UBS Vitainvest Funds

Les fonds de placement UBS Vitainvest complètent de manière idéale votre Compte Fisca UBS. Lorsque vous investissez partiellement ou totalement votre avoir Fisca actuel ou vos versements futurs dans des fonds de placement UBS Vitainvest, vous participez à l’évolution des marchés financiers et pouvez profiter ainsi de perspectives de rendement supérieures.