Caisses vides ?

Gérez votre budget. L’assistant financier UBS en test.

Cliquez sur l'image pour ouvrir la galerie

22.07.2014, Sandro Pfammatter (texte) et Patrick Hari (photo)

Les contes de fées regorgent d’allégories pécuniaires. L’argent y apparaît souvent comme par magie : dans « Les ducats tombés du ciel », l’argent tombe du ciel, et dans le « Nain Tracassin », la paille se mue en or. Dans « L’Ane d’or », l’argent est quasiment un dérivé d’origine animale.

Il était une fois … difficile de boucler les fins de mois Pour moi, cette situation n’avait rien d’idyllque. Je me sentais frustré. C’est ainsi que j’ai décidé de donner une chance à un nouvel outil dans UBS e-banking et dans l’app Mobile Banking : l’assistant financier personnel. « Cet assistant vous aide à contrôler vos dépenses », promet la publicité d’UBS.

Lorsque j’utilise ma carte Maestro ou ma carte de crédit, ou que j’établis un ordre de paiement, ces transactions sont classées par catégorie. 12 catégories principales, par exemple « Ménage », me sont proposées, accompagnées de 85 sous-catégories, telles que « Aliments ». En outre, je peux planifier mon budget, sur une base mensuelle ou annuelle. Quand l’automatisme ne suffit pas, il est possible de configurer l’outil en conséquence : ce dernier reconnaîtra ainsi sans autre les catégories « Leçon de conduite » et « Sauna ». Dès que je fais un achat, je peux consulter mon budget disponible sur mon smartphone.

Résultat après six mois de test : les impôts ont représenté, après le logement, le poste le plus coûteux de décembre à mai. Dès lors, j’ai fixé un objectif d’épargne – une fonction de l’assistant –, ce qui me fait un souci en moins. Le début de l’hiver m’a réservé une surprise de taille : les dépenses pour le restaurant ont pris l’ascenseur. Ai-je stocké des réserves de graisses pour les jours froids ? Cet assistant s’occupe donc aussi de notre bien-être corporel. En avril, mon abonnement du fitness club a représenté un gros poste à la rubrique « Santé ».

Coûts de la santé

Les dépenses domestiques sont restées équilibrées pendant le test – sauf en décembre : après le déménagement, le nouveau mobilier a grevé le budget. L’ampleur des dépenses pour la santé nous a surpris ; en plus des consultations chez le médecin, cette catégorie comprend également les médicaments, le coiffeur et les massages. Je ferais donc bien de choisir une franchise plus basse auprès de ma caisse maladie.

Conclusion : avec l’assistant financier personnel, si l’argent ne tombe pas du ciel, mes deniers sont gérés comme la prunelle de mes yeux et utilisés à bon escient …

Utiliser l’assistant

  • Classez manuellement les entrées non répertoriées dans une catégorie. Vous permettrez ainsi à votre assistant de gagner en précision.
  • Dans les paramètres, vous pouvez attribuer un budget séparé à des comptes et à des cartes déterminés, p. ex. un budget vacances.
  • Au démarrage, des prévisions sur les rentrées d’argent et les dépenses vous sont présentées. Plus vous utilisez cet outil, plus il est efficace.

Plus d’infos sur l’assistant financier personnel proposé dans UBS e-banking / l’app UBS Mobile Banking en composant le 0848 848 061 ou sous:


Le testeur

Sandro Pfammatter est journaliste, auteur libre et rédacteur RP.