Financements des immobilisations et des actifs circulants

Les fonds propres, base de vos activités à l'étranger

Démarrer des activités commerciales à l'étranger est souvent risqué et requiert donc du capital-risque au départ, c'est-à-dire des fonds propres. Le financement par les fonds propres donne à l'entreprise la flexibilité nécessaire pour supporter des revers et des retards. Les banques locales à l'étranger ne sont généralement pas disposées à octroyer des crédits en blanc. De même, pour obtenir un crédit transfrontalier de votre banque attitrée en Suisse, vous ne disposez que d'une marge de manoeuvre limitée.

Financement des moyens d'exploitation

Un crédit d'exploitation classique vous sert à financer les actifs circulants et constitue une réserve de liquidités. Vous couvrez ainsi vos besoins financiers, y compris pour vos activités à l'étranger. Vous augmentez votre marge de manoeuvre et disposez des liquidités supplémentaires que nécessitent l'achat et le stockage de marchandises, les postes débiteurs et les fluctuations saisonnières.

Financement des investissements

Pour financer vos immobilisations tels que l'achat de machines, de véhicules et d'équipements, de même que pour diversifier votre activités, les solutions adéquates sont l'avance à terme fixe (pour le court terme) ou le crédit à taux fixe (pour le long terme).

Leasing

Pour bénéficier de biens d'investissement (outils de production, équipements informatiques et de communication) sans pour autant devoir injecter les fonds requis à cet effet, la solution peut être le leasing. En vous évitant un achat, et donc un éventuel crédit rémunéré par des intérêts, le leasing ménage vos liquidités.

Plus d'informations: