Financement sans la SERV

Si la qualité des garanties bancaires apportées par l'acheteur est élevée, un financement sans assurance SERV peut s'avérer intéressant. Des crédits directs entre la banque à l'acheteur (crédit financier à l'exportation), de même que l'achat sans recours de crédits fournisseur (forfaitage) peuvent alors entrer en ligne de compte.

Forfaitage

Si vous êtes fournisseur, le forfaitage est une solution simple et intéressante pour le financement des exportations. On entend par «forfaitage» la vente sans recours, par l'exportateur, de créances issues d'exportations de biens et services.

Le point de départ est l'octroi, par l'exportateur, d'un crédit fournisseur à des acquéreurs de biens d'investissement, de biens de consommation, de matières premières ou de services.

Vos avantages:

  • Le crédit fournisseur est transformé en opération au comptant.

  • Absence de risque débiteur.

  • Absence de risque politique et de risque de transfert.

  • En cas de facturation en monnaie étrangère, le risque de change n'existe que pendant la période allant de la conclusion du contrat de livraison au paiement du produit du forfaitage.

  • Le pays d'origine du bien livré est sans importance.

  • Aucune assurance des risques à l'exportation n'est nécessaire.

Crédit finance à l'exportation

Les conditions, harmonisées dans le cadre de l'OCDE, qui s'appliquent aux crédits à l'exportation subventionnés par l'Etat exigent, pour les opérations subventionnées, que l'acheteur finance, avec ses fonds propres, 15% de la valeur de livraison, au plus tard à la livraison. L'octroi d'un crédit par le fournisseur pour ce montant n'est pas autorisé. Toutefois, la commande à l'exportateur dépend souvent de la faculté de ce dernier à proposer un financement complet de la transaction à l'acheteur. Dans de tels cas, la seule possibilité de financement qui s'offre alors est l'octroi d'un crédit complémentaire par des tiers, par exemple, par la banque de l'exportateur (crédit de financement à l'exportation).

Critères des crédits de finance à l'exportation:

La disposition d'UBS à octroyer des crédits de finance à l'exportation dépend en principe de la solvabilité du débiteur, de son pays d'implantation, de la marge de manœuvre à disposition dans le cadre du plafond pays concerné et de la disponibilité d'instruments alternatifs pour minimiser et transférer les risques afférents au financement.

Les conditions des crédits de finance à l'exportation (durée, taux d'intérêt et commissions) dépendent en principe des conditions prévalant sur les marchés internationaux des crédits et des capitaux pour des instruments de crédit comparables de l'emprunteur.